Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog tosregio

Rendez-vous avec la Présidente : remets toi comme t’étais !

La Présidente a pris l’habitude de recevoir les organisations syndicales après chaque « coup de torchon » : le refus de vote de toutes les organisations syndicales à la dernière CAP en était un, donc nous avons été reçus, écoutés poliment… comme en dialogue social, mais c’est tout.nous avons été reçus, écoutés poliment… comme en dialogue social, mais c’est tout.

Mme la Présidente avait tenté de sortir de l’impasse en chargeant son Directeur de cabinet de nous rencontrer, nous avions des espoirs de renouer le dialogue, nous les avons perdus. C’est confirmé : retour à la casse départ, on parle, on ne dialogue pas, on négocie moins encore.

Une réunion déplacée puis écourtée, 1h30 de prise de parole, pas de prise de position, toujours le même discours.

Le but N°1 de la Présidente lors de cette réunion est d’annoncer ce que l’on entend déjà partout : trop de lycées, trop de m2, perte de 2000 élèves par an, donc « il y aura des décisions impopulaires". Rien de plus précis bien sûr alors que tout le monde entend des bruits sur un chiffre de 5 à 7 fusions de lycées, sur l’utilisation des locaux pour la formation continue … Le programme « lycées de demain » est annoncé à l’Assemblée de juin, il est temps de commencer à envisager de parler aux organisations syndicales. Mme Laroche avait proposé de venir en parler à un rendez-vous de dialogue social, mais on attend toujours.

La Présidente certifie qu’elle sait où elle va sur ce sujet … nous aussi !!!

Un Comité de pilotage pour le PLAN LYCEE nous est annoncé : la région associerait le rectorat, le Ceser, les parents d’élèves et les organisations syndicales. Le rectorat a validé l’idée d’une charte Région-Rectorat pour réguler la question de la double hiérarchie (chefs d’établissement/région). Nous verrons si tout cela est fait pour négocier ou juste pour faire avaler une pilule amère.

Voici la déclaration préalable de la CFDT :

" Mme la Présidente,

Voici plusieurs fois que nous vous rencontrons après des crises, des mouvements sociaux. Nous espérons toujours pouvoir créer un vrai dialogue social à la région. Là encore, il y a eu, de notre point de vue, une crise grave lors de la CAP de novembre : les règles ont été changées sans concertation et le débat est impossible. Nous avons eu quelques raisons d’espérer sortir de cette situation grâce à l’initiative que vous avez prise, Mme la Présidente, de demander à votre directeur de cabinet de rencontrer les organisations syndicales. Nous vous en remercions vivement.

Mais en même temps, M.Riquelme nous avait proposé d’ouvrir une négociation globale pour parvenir fin juin à une 1ère mouture d’un projet social global. Nous devions avoir des moyens d’y travailler, c’est-à-dire un temps de préparation en intersyndicale le matin et un temps de négociation avec l’administration l’après-midi. Or nous vous avons donné des dates en janvier où tous les représentants des organisations étaient disponibles, nous n’avons aucun retour. Prendre du retard avec un objectif à fin juin nous inquiète.

Si nous devons rajouter des réunions de type dialogue social, c’est inutile.
OIT (organisation internationale du travail), ce sont 3 phases :
Informer
Concerter
Négocier
ils sont importants. Nous ne pouvons pas consulter nos adhérents avant de réagir.
existe plus depuis
longtemps.

Quand un projet nous est présenté, il est difficile d’y revenir, on nous dit « on en a déjà parlé », ou alors « on ne peut pas en parler, l’exécutif n’a pas décidé », … et au bout d’un moment on nous dit « l’exécutif a décidé, ce n’est plus le moment ». C’est comme cela que nous perdons du temps sans jamais parvenir à une phase de négociation.

Il faudrait parvenir à savoir quand vous informez les organisations, puis quand se fait la négociation.

Aujourd’hui nous souhaitons des réponses claires de votre part : - Maintenez-vous l’objectif d’un document écrit, fin juin, validant un projet social négocié sur tous les points que nous souhaitons aborder. - Nous donnerez-vous les moyens en temps de travailler à ce projet ?

(...) Et allons-nous travailler différemment ? car jusqu’à ce jour, cela n’a pas été possible, malgré vos engagements.
elle est prête à travailler sur ce projet social si un tournant est pris.
été
..."

Bien sûr pas de réponse à la question centrale, tout le monde a compris, la négociation d'un projet social, c'est mort !

Quelques infos :

  • La Présidente affirme qu’elle veut regarder le problème de l’ avancement de grade en ATTP2 des agents d’accueils et d’entretien sans faire de différence entre eux malgré le décret (en fait le décret n’est pas un obstacle). Nous demandons que ce débat ait lieu et nous vous informerons comme toujours : d’autres régions ont trouvé des solutions, ça doit possible.
    A la CFDT, nous disons : on ne peut pas entrer ATT2, devenir vite ATT1 et passer le reste de sa carrière bloqué parce qu’on n’encadre pas. Nous disons aussi qu’il faut donner des perspectives d’évolution à tous, à tous les niveaux, reconnaître les concours, les examens, l’ancienneté …

  • Une info : la polycompétence dans les lycees se fera « sur le volontariat sauf dans les lycées en restructuration ». C’est gentiment dit, mais ça veut quand même dire double contrainte dans les lycées fusionnés !
  • Mme la Présidente affirme qu’ « ’il ne faut pas oublier les agents du siège »… la CFDT ne les a jamais oublié. Elle annonce aussi que « la région n’a plus les moyens de recruter » (sauf des cadres, sans moyens pour suivre en termes de catégorie B et C). La piste suivie serait l’ « assouplissement du CET » … Allons nous vers les heures supplémentaires (encore plus) obligatoires et la monétarisation du CET ? Ce serait sans doute positif pour le pouvoir d’achat des agents et ils y seraient sensibles dans la période, mais catastrophique pour les conditions de travail. Rappelons que des heures supplémentaires payées dans un CET coûtent bien moins cher que des embauches.
  • Une information par mails et dans la paye de janvier (" Essentiels") va être adressée aux agents. M. Bontemps avait reproché aux organisations syndicales de ne pas avoir « informé » les agents sur les EMOP et avait annoncé « la prochaine nous nous en occuperons nous même ». « La prochaine fois » qu’il faut essayer de faire passer des « mesures impopulaires » est arrivée, alors la Région communique.
  • Le prochain CTP est reporté au 13/02 à 14h.
  • Mme la Présidente fait la liste des dossiers en cours de son point de vue : • Télétravail • Egalité hommes- femmes • Logiciel du temps dans les lycées • Logement de fonction (avec les habilitations) • Deprécarisation • Elections professionnelles (4/12)
  • En résumé : Mme la Présidente a fait passer ses messages, elle n’a pas apporté de réponses aux problèmes que nous lui posons, elle renvoie à M.Bontemps le soin de continuer … comme avant.

    Pour la CFDT, le Secrétaire adjoint Denis Thiery, la Secrétaire, Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

    @dresse : cfdt.region@yahoo.fr

Published by CFDT

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog