Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog tosregio

Les 5 syndicats de la Région ont boycotté la réunion de dialogue social du 16 mars…. Vous imaginez bien qu’une telle unanimité a ses raisons.

Voici pour la CFDT ce qui « coince » :

Dans son ensemble le projet est humiliant, mesquin, plein de suspicion envers les agents, sans aucune souplesse alors que les nouvelles modalités de travail dans une région élargie, nécessitent confiance, innovation, reconnaissance, autonomie … c’est exactement le contraire qui est proposé : c’est une charte du bénévolat forcé et du flicage. C’est à la fois méprisant pour les agents et contreproductif pour la Région.

  • Problèmes de fond :

Qu’est-ce qui dans ce texte nous a le plus hérissé ?

  • Le retour à 1607h pour tous, c’est 4 à 5 jours de travail supplémentaire par agent et par an, soit 4200 agents X 4j minimum = 16 800 jours = 134 400 heures
    ET 134 400 heures/ 1607 = 83 postes à temps plein … un peu plus que les 60 suppressions de postes annoncées par la Présidente sur la mandature.

  • On a commencé par une promesse d’effectifs constants, mais ensuite 8 à 10% des effectifs ont été absorbés par les nouvelles directions/missions, donc les anciennes missions demeurent … à effectifs réduits ! D’où surcharge de travail de plus en plus insupportable.

  • Une formule ARTT usine à gaz, dans laquelle chaque année, on recalcule le nombre de jours à travailler en fonction du nombre de férié, pour être sûr de ne jamais nous faire grâce d’un jour… quel que soit le nombre de férié, il n’y aura plus que des « années de patron » !!

  • Un crédit d’heures limité à 3h sans possibilité même d’une ½ journée de récupération. Audelà il faudra demander aux chefs de service de signer des heures sup en amont … et comme ils ont la consigne de ne pas en signer beaucoup, ça va être plus qu’inconfortable pour les agents (qui auront à choisir entre bénévolat et conflit avec leur hiérarchie)… et pour les chefs de service qui n’auront pas les moyens de demander du travail supplémentaire dans les pics de travail à leurs agents…

  • La possibilité de travailler « 6 heures minimum 10 heures maximum) … audelà c’est pour votre pomme ! et avec l’étendue de la Région ça va revenir souvent.

  • L’inacceptable traitement des directeurs et chefs de service qui sont censés aller sur « l’autre site » matin et soir sur temps perso et à leur frais. De même pour les agents informatiques : une résidence administrative par bassin d’emploi revient à les faire se déplacer à leurs frais, sur leur perso !

  • Aucune majoration pour les missions ou formations hors région ou de plus de 8 heures, aucune majoration pour le travail du samedi

  • Suppression totale du tableau des autorisations d’absence pour raisons familiales et retrait d’ARTT sur ces jours (ce qui est carrément illégal et contraire à la circulaire)

  • Plus toutes sortes de petites mesquineries et des absurdités : par exemple, on rappelle que la pause méridienne de 45mn est obligatoire et trois lignes plus loin, on imagine les cas où « une réunion couvre la totalité de la pause méridienne » … et bien ce sera 45mn quand même … de bénévolat (avec un chèque déjeuner en moins !)

  • Problèmes sur la forme :

  • Entre deux réunions de dialogue social, non seulement aucun des problèmes de fond soulevés n’a été résolu, mais le texte a été durci,

  • Il ne nous a été annoncé que des régressions sociales, aucune compensation … la négociation semble un terme inconnu des soidisant « négociateurs »

  • Rappelons que le délai pour tout régler est fixé au CT du 27 juin … à l’allure où on va, on arrivera à cette date avec des projets inacceptables qui seront passés en force et après tout le monde partira en vacances pour oublier la galère qui l’attend !

Dans un moment où les agents donnent tout pour que la fusion de fasse au mieux, ils sont traités comme des fraudeurs en puissance, dans un moment où les heures supplémentaires gratuites s’accumulent, où la fin de réorganisation laisse des agents sur le carreau, c’est un signe éminemment négatif qui est envoyé aux agents et à leurs représentants.

Croyez bien que le boycott n’est pas notre tasse de thé habituelle, mais sachez que toutes les organisations syndicales, après lecture des textes sont arrivées à la même conclusion : devant autant de rigidité d’un autre âge, c’était la seule réponse possible !
Nous comptons sur notre rendez-vous avec Mme la Présidente et Mme la DGS, ce jeudi 23 à 15h30 pour débloquer la situation … C’est urgent pour les agents comme pour la Région : la démotivation, pour ne pas dire la désespérance est aux portes de notre collectivité, et pourtant la conscience professionnelle des agents est encore vive sous la braise !

A bientôt pour un compte-rendu ...

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

 

 

 

Published by CFDT - Echo des négociations en cours

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog