Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog tosregio

Bonne année 2021

Chères et chers collègues,

C'est à peine si l'on ose se souhaiter la "bonne année" ... ça n'a pas marché en 2020.

La crise sanitaire plombe sérieusement l'ambiance, mais l'équipe de la CFDT, lorsqu'elle fait le bilan, constate qu'elle a fonctionné à plein régime malgré le Covid. Certes, non avons un peu moins circulé dans les bureaux (désertés par le télétravail), dans les lycées (surchargés de travail avant le renfort des contractuels), mais de bonnes habitudes ont été prises : beaucoup plus de mail des agents, d'appels etc : vous vous êtes adaptés, nous aussi.

Nous avons mené un dialogue social riche malgré les réunions en visio, nous obtenu des résultats, sur la santé au travail, les fiches de postes (reprise de la procédure avec concertation cette fois), primes des encadrants lycées, avancement des agents d'entretien en ATTP1, prime CIA de 300 euros en juin pour ceux qui n'en avait pas, élargissement du télétravail etc).

Alors en 2021, quelles que soient les circonstances, l'équipe CFDT continue son action, poursuit ses objectifs. 
Nous vous souhaitons à toutes et tous une année 2021 progressivement libérée des contraintes, mais toujours riche de projets en tous domaines.
Au plaisir de se rencontrer (en vrai) en 2021.

L'équipe CFDT de la Région BFC

Voir les commentaires

Published by CFDT

Suite à notre lettre ouverte du 7 décembre (publiée sur ce blog) et à notre demande conjointe d'entrevue avec Mme la Présidente, la CFDT a obtenu un rendez-vous le 18 décembre. Mme la Présidente était accompagnée du DGS et de la DRH. La CFDT était représentée par 4 permanents (D.AUBRY-FRELIN, Joël BAEZA, Maryline DINETTE, Fabienne NIGAUD).

Nous avons pu exposer nos craintes sur différents sujets :

  • suivi plus approfondi des diverses commissions (CDS et BVT), afin de les rendre plus sécures et plus productives,
  • situation de différents lycées et services,
  • intégration positive des UT,
  • et bien sûr, fiches de postes du siège.

Nous avons été écoutés, et espérons être entendus sur l'ensemble de ces sujets, que nous avons développés en toute transparence.

Sur les fiches de poste, nous pouvons dire que notre lettre ouverte à eu de l'effet, puisque la Direction a pris conscience de la perturbation et de la colère soulevées et en a analysé les causes. Ceci a abouti à réintégrer la "phase contradictoire" du dispositif et donc la possibilité de faire inscrire (reconnaître?) sur sa fiche de poste sa spécificité.

En effet la 1ère démarche se contentait, en fait, de vous signifier votre rattachement à un "emploi repère", ce qui vous rattachait à un groupe (plus ou moins fourni) de collègues faisant des emplois cotés à l'identique et exerçant des métiers similaires.

Vous allez désormais pouvoir d'ici le 18/01, à partir d'un dialogue avec votre n+1 et deux allers-retours maximum avec KPMG, faire valoir votre spécificité ...


Nous vous conseillons de jouer de cette possibilité au maximum, de jouer le jeu à fond, même si nous avons de réels doutes et interrogations :

  • la cotation par catégorie (et non par mission comme le suppose le RIFSEEP)) demeure sous-jacente et il n'est guère fait de dérogation au pyramidage des groupes de fonction par catégorie,
  • Nous restons persuadés que nous tendons vers une "moyennitude" généralisée : aussi vaut-il mieux appartenir à un groupe relativement nombreux, côté en A.
  • Les compétences vraiment spécifiques ne sont en rien reconnues, surtout si elles sont exercées par des agents de catégorie C (et ce, même si le poste est fléché B)
  • Comment va ensuite se jouer le calcul du CIA ? 
  • L'affirmation du DGA en dialogue social "Il fallait permettre les comparaisons" devient plus compréhensible si l'on considère les tableaux de postes : il peut être plus simple dans une perspective d'avancement de comparer les agents relevant d'un même "métier repère" ... à vérifier, et voir comment ce sera exploité.
  • On peut en tous les cas saluer la volonté de transparence de la Direction qui a communiqué à tous le tableau des "métiers repères" avec la répartition des agents (Attention : il faut enregistrer le tableau avant, pour ouvrir les cases C). Là encore nous avons quelques craintes sur les métiers orphelins, non comparables.

Nous restons à votre disposition sur ce sujet pendant toute la durée des fêtes (06 82 13 75 11 : SMS et je vous rappelle).

Nous n'avons pas caché à la Présidente que nous considérions tout le système comme vicié à la base, mais que nous tenterions, avec les agents, de tirer le meilleur parti de ce qui nous était proposé. Et vous même, passez un peu de temps à analyser vos missions, à les comparer, à expliquer vos demandes, de la manière la plus technique possible.
Du travail pendant les vacances ... 

 

Néanmoins, l'équipe de la CFDT, permanents, militants, adhérents, vous souhaitent à toutes et tous de Joyeuses fêtes de fin d'année.

 

Voir les commentaires

Published by CFDT

Exceptionnellement en raison de la crise, notre journal vous est adressé sous forme numérique.
Nous avons pensé qu'il valait la peine de faire le bilan de notre action en 2020, et de  lister les dossiers qui se poursuivront sur 2021.

2020 : l'année du Covid, mais aussi une année revendicative avec ses réussites et ses objectifs à poursuivre.
Bonne lecture à toutes et tous.

Rétrospective 2020
Rétrospective 2020
Rétrospective 2020

Voir les commentaires

Published by CFDT

Le 15/12 : une réunion nécessaire, utile ...
                  qui laisse un peu dans l'expectative (point 2).

Le point 2 "fiches de postes" concerne seulement les agents siège en 2020... nous espérons " que leur (douloureuse) expérience sera profitable aux agents des lyées en 2021 !

 

1°/ Point Covid

Statistiques :
Depuis la rentrée : 94 malades
Au 10/12 ; 147 agents "vulnérables" avec certificat médical.
Recrutement de contractuels pour assurer la surcharge de travail due à la crise sanitaire : 200 de plus que les autres années : exemple : en novembre 2020 : 624, au lieu de 425 en 2019.
Le bilan des heures supplémentaires sera effectué en janvier.

Règles applicables.

Le travail des élèves en 1/2 groupes est prévu jusqu'au 20/01, mais pourrait se prolonger.
Le renfort dans les établissements sera poursuivi.
Le protocole étant inchangé, on reste sur le même niveau de protection (prolongation des contrats, heures supplémentaires ...)
Pour des raisons sanitaires, il n'y aura pas de voeux de la Présidente cette année.
Pour les agents vulnérables, il leur sera demandé un certificat médical pour la période allant de la rentrée aux vacances de février.


Maintien en janvier du télétravail en mode "crise sanitaire" (avec 2 jours de présentiel possible si 1 agent par bureau), ce qui implique que le nouveau règlement de télétravail s'appliquera à partir du 1er/02, avec un nombre de jours proratisé sur 11 mois.
L'information des agents sera faite sur ces points par l'administration.

Pour les agents présents pendant les vacances scolaires : étant donné que beaucoup d'agents sont en congés, il est demandé aux présents de faire deux jours de présentiels pour assurer que ce qui doit être fait avant le 31/12 "parte bien".

***
2°/ Fiches de postes du siège.

Le rendu des fiches de postes par le Cabinet KPMG a suscité une vraie et légitime colère que la CFDT a fait remonter à Mme la Présidente et à M.Le Directeur général... des avancées obtenues, il va falloir vous en saisir !

Les agents perçoivent très concrètement les implications de ces fiches de poste sur leurs primes et leur évolution de carrière, mais aussi sur la reconnaissance de leurs compétences propres.

Nous tenterons dans un 1er temps de rendre compte, le plus fidèlement possible, de l'historique fait par le DGS :
En 2019, ont été étudiées les conditions de majoration des rémunérations des agents, pour mettre en place des compléments de RIFSEEP. Pour cela, la collectivité a cöté les attributions des agents à travers leurs fiches de poste.
les oragniasations syndicales sont intervenues pour une "harmonisation" des fiches de postes et pour l'intervention d'un Cabinet extérieur pour plus d'objectivité.
KPMG s'est vu confier cette étude, et mi-mars, le processus a été suspendu par le Covid, d'où la décision de différé le travail sur les lycées à 2021.
Le DGS confirme "J'ai arbitré en faveur de la poursuite du dossier dans un calendrier très contraint", et reconnaît que "le système s'est emballé", aboutissant à une "hostilité quasi générale".

Il en conclu : "Nous allons desserer le calendrier et améliorer la concertation", ajoutant "sur le fond, c'est bon pour les agents, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain"
 

La CFDT fait remarquer qu'elle a demandé une étude, moins pour aboutir à une "harmonisation" (d'ailleurs elle aboutit plutôt à un nivellement et à un gommage des compétences techniques pointues) qu'une révision pour gommer les aberrations et injustices relevées dans les fiches de postes.

Pour faire un peu d'historique nous aussi, rappelons que les fiches de postes s'insèrent dans un système complexe (démarche métiers, dictionnaire des compétences, panorama des carrières etc), système hérité de versant bourguignon de la collectivité, mais aussi système CONTRE lequel a voté la CFDT de l'ex-Bourgogne, pour son caractère ultra bloquant sur les carrières !

Nous confirmons que l'ensemble du système est pervers à la base, mais il va nous falloir limiter les dégâts, le DGS posant le principe qu'"il n'y aura pas de remise en cause de la démarche métiers".

EN FAIT la fiche de poste de l'agent nous est bien présentée comme une image des compétences nécessaires pour tenir le poste, et non des compétences de l'agent qui est sur le poste : C'EST UNE FICHE DU POSTE, pas LA FICHE DE POSTE DE L'AGENT. 

Ceci explique la dilution des compétences techniques de l'agent, vers un moyennitude généralisée.
Autre effet pervers du système : la reconnaissance de compétences au niveau "expert" doit permettre d'améliorer votre IFSE, mais rend plus compliqué de dépasser les attentes et d'avoir un bon niveau de CIA (plus expert qu'expert, c'est dur).

Le constat étant fait que nous n'obtiendrons pas un système totalement satisfaisant, il faut reconnaître les points positifs
apportés à l'occasion de cette réunion 

- un calendrier un plus "tenable"
- l'organisation d'une "phase contradictoire" permettant l'expression des agents et de leurs encadrants (il faut reconnaître que leur tâche était mission impossible pour expliquer aux agents des fiches de postes qui leur revenaient modifiées en pleine figure)

- une harmonisation au niveau de la Direction générale

Calendrier :
Le DGA tente en préalable d'expliquer l'utilité des "métiers repères"... comme un outil permettant la comparaison (ex. regrouper tous les "instructeurs" quel que soit leur champs d'activité). Démonstration peu convaincante en vérité ...

Il reconnaît que la phase contradictoire prévue par KPMG n'a pas été lancée pour des raisons de calendrier, et que donc la décision est prise de revoir le calendrier, tout en garantissant que le CIA soit versé en juin et qu'on ne prenne pas un an de retard.

Ainsi :

  • Du 11/01 au 20/02 :
    -entretien d'évaluation permettant CIA,
    - et entretien pro en vue des avancements-promotions sur la base des anciennes fiches de postes.


Les anciennes fiches de poste sont prolongées jusqu'au 26/03.

 

... ET PARALLELEMENT : remontées sur les fiches de postes : les informations sur les cotations de poste seront données aux encadrants cette semaine ... phase contradictoire jusqu'au 18/01.

Ce n'est peut-être pas un cadeau de fin d'année bien attrayant, mais c'est jusqu'à cette date qu'il vous faut prendre en mains votre sort et faire remonter vos remarques, vos revendications etc.

 

  • Du 18 au 31 janvier : Harmonisation au niveau de la Direction générale
  • Mars-avril : derniers arbitrages pour que les évolutions de primes apparaissent sur la fiche de poste de MAI.

***

La CFDT pose la question de l'évaluation 2020 (en période Covid) et demande la neutralisation des objectifs qui n'ont pu être réalisés en période de crise.
Sans accepter le terme de neutralisation, le DGA confirme qu'il sera tenu compte de la situation et que des objectifs non prévus pourront aussi s'ajouter.
Soyez vigilants et faites remonter toute difficulté.

La CFDT a fait bouger les lignes, elle restera à votre écoute pendant toute la période des fêtes, n'hésitez pas.
Nous restons prudents, nous prenons acte de l'évoulution du dossier et jugerons aux résultats.

Maintenant, à vous de jouer : N'oubliez pas : il faut dire avant le 18/01, et même et surtout écrire ce que vous avez à dire !


 

 

 

CDS : Covid et fiches de postes

Voir les commentaires

Published by CFDT

Cher·e·s collègues,

 

Plusieurs sujets de dialogue social patinent, vous êtes nombreux à nous faire remonter votre colère, votre mal-être. Aussi avons nous choisi de faire remonter à Mme la Présidente et à M. le Directeur général un état des lieux de nos inquiétudes en cette fin d'année.Vous trouverez ci-joint notre lettre ouverte (que nous accompagnons d'une annexe confidentielle pour plus de liberté d'expression et de confidentialité sur les problèmes rencontrés).

 

Vrai-faux dialogue social

La Secrétaire de la section CFDT de la Région BFC
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Le monde d'après (le nouveau règlement de télétravail) risque fort de ressembler en pire à celui d'avant. Nous avions souligné les inégalités flagrantes d'accès au télétravail selon que l'on est cadre ou non.

 

De nouvelles injustices se font jour : vous êtes nombreux à nous interpeler  car des classes entières d'agents sont écartées du télétravail (notamment les AMIRS et les agents des UT). 
 

  • Qu'il soit absurde d'interdire le télétravail aux AMIRS, vous l'imaginez bien : ceux-ci ont souvent 1 bureau dans un lycée et interviennent depuis ce bureau dans le ou les autres établissements de leur responsabilité ... mais interdit depuis chez eux, ça rime à quoi ?!
  • Quant aux agents des Unités territoriales transports, il nous avait été dit qu'il y aurait des mois interdits au télétravail (période d'inscriptions, à la rentrée scolaire) ... et maintenant c'est une interdiction totale pour toute l'année 2021.

Ce sont des discriminations infondées, disproportionnées
par rapport au but recherché en termes de service public.

****

Sans vouloir extrapoler, nous constatons que ces publics sont oubliés de l'étude sur le Document unique d'évaluation ses risques professionnels (DUERP).
Nous avons eu une réunion de présentation le 27/11dans laquelle par exemple il n'existait qu'une fiche sur les risques psycho-sociaux ... cette fiche ne concernait que l'encadrement ! Loin de nous de penser que les cadres ne sont pas exposés, mais quand même, ils ne sont pas les seuls !

 

 

Nos remarques complémentaires sur cette étude (demandées avant le 11/12 et envoyées ce jour), comme vous pourrez le lire ci-dessous, concernent précisément les personnels privés de télétravail.
Hasard, coincidence, ou "loin des yeux (qui contrôlent), loin du coeur ?"
et solution de facilité ?

Télétravail : deux poids, deux mesures

La Secrétaire de la section de la Région BFC
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Lors du Comité technique du 5 novembre, nous vous avions (dans le blog) exprimer nos doutes, nos craintes. Hélas nous avions, semble-t-il, vu juste.

La démarche nous avait été présentée succinctement, or depuis les représentants du personnel n'ont eu aucun complément d'information (nous allons être obligés de demander formellement les fiches de métier-repères par exemple).

Nous avions émis des craintes sur
- la nouvelle couche dans le millefeuille ... ça semble confirmé (métiers repères entre fiche métiers et fiche de poste.
- la place restreinte du dialogue entre le Cabinet Eneis et les agents. Elle n'est pas
restreinte, elle est inexistante ! (information sans dialogue)

 

Le processus qui était bien prévu en deux temps soit  un premier avec les chefs de service et un deuxième temps avec tous les personnels pour un rendu contradictoire.

Malheureusement le contexte sanitaire (il a bon dos) a transformé ce deuxième temps en un lien mail en visio pour faire vos retours (info plus que débat)

 

A nos yeux, le temps de dialogue entre le N+1 et l'agent aurait du permettre d'aboutir à une fiche de poste consensuelle. Le Cabinet Eneis pouvait apporter une vision extérieure sur les compétences de l'agent. Or il semble que la copie soit revue par directeurs et DRH dans (certains ou tous ?) les services. ... Ce qu'on reprochait précisémment à la méthode antérieure !!


Comment l'agent peut-il encore avoir confiance en son N+1 si la copie est revue dans leur dos à tous deux ? Comment un chef de service peut-il encore manager ?

 

En fait cette étude que nous avions voulu comme un détour par la case transparence
est un coup d'épée dans l'eau, un retour à la case départ.


"Il faut que tout change pour que rien ne change"


Autres questions :
- s'il y a des incidences sur l'IFSE des agents ... quand cela sera-til répercuté sur leur feuille de paie ? 

- il nous avait été annoncé le 5 novembre un enrichissement des compétences reconnues ... naîvement nous imaginions (enfin un peu) que le trop célèbre répertoire des compétences serait enrichi. S'il l'est, les représentants du personnel ne sont pas au courant !

 

En conclusion : l'administration a traîné les pieds pour accepter cette étude, la Présidente en a validé le principe, mais l'étude a quand même été dévoyée et notre demande d'une relation directe possible entre le Cabinet et les agents soigneusement évitée (Eneis aux abonnés absents..., on ne peut pas leur en vouloir, 

ils ont certainement le c.. entre deux chaises).
Comme quoi le Covid a du bon pour certains !

N'hésitez pas à nous faire remonter les difficultés que vous rencontrez !

 

La Secrétaire de la section CFDT
de la Région BFC
Dominque AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

 

Ce message s'adresse surtout à celles et ceux qui n'ouvrent pas ou rarement leur boîte mail professionnelle et à leurs collègues.

Les années précédentes vous avez eu le plaisir de recevoir un chèque-cadeau de 45  euros.

Cette année un petit effort supplémentaire va vous être demandé : le chèque-cadeau sera dématérialisé et arrivera sous forme de mail dans votre boîte le 7 décembre.

Vous avez le temps de retrouver vos codes de connexion. 
Si vous avez des collègues qui ne sont pas courant, parlez-en autour de vous ...

Lorsque l'équipe CFDT sera destinataire du mail, elle vous aidera si nécessaire, mais il faut déjà pouvoir aller sur votre boîte !

La Secrétaire de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT

  le blog tosregio

De l'info au plus tard le lendemain avant midi chaque fois qu'il se passe quelque chose pour les agents de la Région Bourgogne-Franche-Comté, c'est l'engagement de la CFDT sur ce blog.. Le blog "tosregio" est désormais accessible depuis l'intranet de la Région Bourgogne-Franche-Comté, mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez ! Depuis peu : accessible avec d'autres actualités liées à la fonction publique territoriale sur notre page FB : CFDT Région Bourgogne-Franche-Comté.

Archives

Hébergé par Overblog