Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog tosregio

CFDT

 

Vous savez que les collectivités locales ont reçu le mot d’ordre national de réduire les dépenses publiques … et évidemment on commence par les agents.

Si nous ne réagissons pas aujourd’hui, demain nous n’aurons plus de mutations possibles, nos métiers seront dévalorisés et nous ferons le travail des collègues partis en retraite ou en mutation (bonjour les conditions de travail !)

Les premiers touchés sont les agents d’EMOP : les EMOP reprographie, lingerie, espaces verts, travail en hauteur sont supprimées… les agents cherchent à se reclasser et ce n’est pas simple, certains y parviendront, d’autres vont devoir abandonner leur métier au passage !

Mais après ?
Les EMOP restantes (polyvalentes) perdent déjà des effectifs (56 au lieu de 69) et la Région annonce :
-
qu’une EMOP de moins de 5 agents n’est pas viable… or plusieurs sont à 5 ou 6 agents. Avec les départs en retraite annoncés, c’est la fermeture programmée de plusieurs EMOP polyvalentes dans les années à venir, si l’on ne réagit pas pour sauver ces formidables outils que sont les EMOP ,
- qu’elle ne veut pas augmenter la masse salariale de plus de 1% … comme le GVT (= l’effet des avancements et promotions) va largement absorber les 1%, ce sont les suppressions d’effectifs qui vont compenser.

Et les suppressions d’effectifs touchent tout le monde : les départs en retraite non remplacés, c’est du travail en plus pour ceux qui restent et des postes vacants en moins, donc des mutations impossibles.


La politique de la Région commence à toucher le siège : un agent de l’administration générale part en mutation dans un lycée, la Région répond qu’il était en surnombre (en clair qu’il ne faisait rien !) pour ne pas le remplacer. En même temps les recrutements au haut de l’échelle ne posent pas de problèmes ! un DGA de plus pour encadrer les directions Europe-International, CESER et Enseignement supérieur Recherche.

 

Ne dites pas :

« Je m’occupe de me reclasser dans une autre EMOP »
« Mon travail est nécessaire, mon poste restera »
« Je cherche ailleurs »
« C’est la crise, attendons »

C’est  AUJOURD'HUI nous devons faire comprendre aux élus que la suppression des EMOP est une aberration économique et managériale … sinon la même politique de gestion à la seule calculette continuera … dans tous les services !

Ras le bol

  • De voir nos métiers, nos spécialités, méprisés
  • De ne jamais savoir à quoi sert vraiment notre travail (notes bloquées, « retoquées »
  • De s’entendre dire par la DRH « si ça ne va pas cherchez ailleurs », ou lorsqu’on a un concours « allez voir ailleurs »
  • De subir la chape de plomb hiérarchique
  • De se battre toujours pour que le règlement de temps de travail soit respecté etc.

Alors notez sur vos agendas :
21 juin : faites de la musique, faites vous entendre :

grève contre la suppression des EMOP et pour l’EMPLOI … le nôtre, le vôtre. Tous dans la même galère, tous en grève le 21 juin, tous mobilisés. Lisez les blogs syndicaux, vous aurez toutes les infos.

Published by CFDT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog