Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le blog tosregio

Cfdt_O_S_V_RVB.jpg                      berger-chereque.jpg

 

 

 

   2013 : la CFDT vient de changer de Secrétaire général
(Laurent Berger à gauche remplace François Chérèque à droite sur la photo)

... et de logo,

les objectifs restent les mêmes !

 

L'équipe de la section CFDT du Conseil Régional vous souhaite à toutes et tous une bonne année 2013.

 

Nous savons tous que la crise n'est pas finie, que le chômage augmente, que nos salaires sont bloqués, ce n'est pas une raison pour baisser les bras. La CFDT vous accompagne et revendique sur tous les fronts : pouvoir d'achat, sécurisation des parcours professionnels, justice sociale, conditions de travail ...

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

   logo.png

 

 

1/ Résumé :

Flash CTP du 6/12.

 

L'ordre du jour de ce CTP était relativement court.

 Pour les lycées : l'intersyndicale a interpelé la Région sur toutes les mesures qui dévalorisent les métiers et bloquent les carrières (EMOP, dernière CAP etc) Voir ci-dessous.

 Pour le siège : la question du déménagement de la DFTLV Voir ci-dessous.

 

Dialogue social du 12/12

 

 La CFDT remet à la Région sa pétition pour la sortie du cadre d'emploi spécifique : merci aux 620 agents qui l'ont signée.

La région prétend qu'il n'y a pas d'avantages à sortir du cadre d'emploi spécifique.En même temps, l'administration nous dit que ça lui coûterait de l'argent de sortir du cadre spécifique ! Cet argent irait bien quelque part !! dans vos poches peut-être ?

 

Le cadre d'emploi classique de la territoriale permet:
- des mobilités plus aisées
- un grade d'agent de maîtrise principal (au dessus de ATTP1) qui donne 23 points de plus
- une spécialité supplémentaire de concours "Hygiène et environnement" qui ouvre des possibilités de promotion sur concours aux agents du service général.


 Le débat a été surtout porté sur le passsage en B.

Les premières propositions de la Région ont été analysées comme trop limitées pour donner une véritable perspective d'évolution aux agents. La Région souhaite définir des critères de postes fléchés en catégorie B, mais posait des critères beaucoup trop rigoureux.

Au terme du débat, le DG nous a demandé de ne pas diffuser les premières propositions et de considérer que nos contre-propositions pourraient être étudiées... et nous être soumises à la réunion de février. Nous faisons le pari d'attendre les nouvelles propositions de la Région, dans l'espoir d'une évolution significative.

 

Rappelons que le passage en B sera surtout ouvert aux lauréats des concours de techniciens.

 

 La CFDT a proposé des axes de travail permettant d'ouvrir la catégorie B plus largement, mais aussi d'accéder au cadre d'emploi d'agent de maîtrise principal. Nous souhaitons que tous les postes de B soient identifiés dès le départ, y compris les responsables d'EMOP (ne pas attendre que le dossier EMOP soit bouclé)

 

 En question diverse, la CFDT est revenue sur la question des chèques-déjeûner correspondant aux jours de permanence dans les lycées : la DRH faisait de la décision de la Région une interprétation erronée : le DG lui-même a confirmé que chaque agant devait avoir autant de chèques que de jours de permanence réellement effectués (dans la limite de 25 -puisque le règlement prévoit 25 jours maxi de permanence- et non dans la limite de 20 comme le disait la DRH) ... donc vérifiez bien et dites à vos gestionnaires d'appeler la DRH s'ils ont un doute.

 

 2/ Pour plus de détails 

  • SIEGE : déménagement

Déclaration CFDT au CTP du 6 décembre:

" La CFDT rappelle qu’elle est favorable à la présence de services publics en quartier sensible, quels que soient les dérapages qui nous ont conduits à vous remettre sans logo CFDT l’enquête malencontreusement transformée en pétition et dénaturée.
Nous tenons néanmoins à souligner que cet argument retenu par les élus régionaux est moins pertinent s’agissant de la DFTLV qui ne reçoit pas d’usagers directs de la formation professionnelle que pour des services ouverts au public.
Quant à la proximité des partenaires elle concerne essentiellement les cadres qui bénéficieraient d’une liaison par tram City-Planoise à relativement court terme.
Aujourd’hui nous tenons à faire l’inventaire des arguments en faveur  et défaveur de chaque site.

La City présente les avantages suivants :

-          proximité des services du Conseil Régional devant travailler en partenariat avec la DFTLV,

-          proximité des services  aux agents (DRH, Amical, Syndicats, Médecine…)

-          nombre de places de parking garantis supérieure.

-          moins de trajets de navette et de liaison siège-direction (moins de nuisances et de perte de temps)

-          plus de facilité à venir en train depuis Viotte

-          possibilité d’accueillir une autre direction (qui semblait déjà choisie : Enseignement supérieur-Recherche), de rompre ainsi l’isolement de la Direction et de dégager des bureaux utiles à la Direction des Finances qui manque déjà de 2 bureaux (1 agent séparé du reste de la Direction et un qui arrive)
 Sachant que la Région manque régulièrement de surfaces disponibles, cette extension justifierait le montant supérieur de la dépense, d’autant plus que le coût au m2 est inférieur à la City (189€ au lieu de 202€ sans valoriser les places de parking).

Le point négatif évoqué par les agents semble essentiellement le risque de travail en open-space.

Planoise présente les avantages suivants :

-          ceux mentionnés par la Région

-          les possibilités d’aménagement plus aisées

-          accès voiture aisés  en provenance de  trois directions.

Les points négatifs découlent des points positifs de la City.

Nous souhaitons faire remarquer que le dossier présenté nous paraît  relativement étrange : tout semble amener à un choix en faveur de la City, (sauf la conclusion). Les avis sont très  partagés, pour ne pas dire indépendants des arguments techniques.

Pour ces  raisons, la CFDT s’abstiendra."
Le projet de la Région a été approuvé par toutes les organisations syndicales, la CFDT s'est abstenue pour les raisons ci-dessus.

  • LYCEES : dévalorisation des métiers, CAP désastreuse, EMOP etc.
 
Plusieurs mesures prises par la Région révèlent une totale absence de reconnaissance des métiers.

Toutes les organisations syndicales dont la CFDT ont dénoncé ces mesures :
" Faisant suite à la suppression de certaines équipes mobiles et aux avis défavorables concernant l'avancement de grade de certains ATT1, notamment les agents d'accueil,
Certains agents des lycées sont très en colère.
Les personnels des équipes mobiles supprimées se posent énormément de questions quant à leur avenir professionnel, particulièrement les lingères qui redoutent de se retrouver au service général, se sentant ainsi "déclassées".
Les personnels agents d'accueil se sentent également lèsés en apprenant que leur spécialité n'est pas reconnue en tant que telle, les privant ainsi d'une évolution de carrière.
Les représentants des personnels demandent à l'administration de communiquer clairement concernant les raisons qui l'ont amenée à prendre ces décisions, et le cas échéant de réétidier au cas par cas les différentes situations"
La Secrétaire de la section CFDT du Conseil régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)
 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CTP

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Flash CAP C du 23 novembre.

 

Les CAP se sont tenues vendredi 23 novembre2012.

smile-sourinat.jpg Des éléments positifs :
copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif 184 agents ont été promus ATTP2 dans les lycées, réglant ainsi le problème des anciens OP qui ont été obligés d’attendre 5 ans après leur reclassement en ATT1 pour être enfin promouvables.
copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif Les ratios à 100% en C sont globalement respectés (c'est-à-dire que presque tous ceux qui remplissent les conditions sont promus sauf en cas d’avis défavorable).

 

smile-triste.jpgDes points très inquiétants :

 

copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif L’administration ne veut plus discuter au cas par cas et se retranche derrière l’avis des gestionnaires et chefs de service. Le rôle des CAP est bafoué !

 

copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif Les (quelques)OP accueil qui avaient passé un concours "spécialité accueil" à l’Etat ou même à la Région sont considérées comme « sans spécialité », alors que l’administration nous avait garanti, lors de la discussion sur les fiches métiers que « on garde toujours la trace de l’examen dans le dossier ». A quoi sert-il de garder la trace si c’est pour ne pas en tenir compte. La Région se retranche derrière le décret de 2007 qui ne parle pas de l'accueil ...mais la spécialité a été acquise avant !

 

copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif Même chose pour les ex-OP qui sont reclassés pour raisons de santé sur des tâches d’accueil… la Région considère qu’ils perdent leur spécialité ! C’est double sanction : maladie + perte de spécialité (donc bloqués ATT1). Et la Région commente : il faut être content d’être reclassé, car dans d’autres endroits, c’est le licenciement ! Merci beaucoup !

 

  copie_de_puce_jaune_et_noire-1.gif A signaler : 2 agents bien notés et remplissant les conditions  n'ont pas pu avoir de promotion parce que leur gestionnaire n'avait pas envooyé son avis en temps voulu ! Honteux.

 

Dommage qu’une belle CAP, avec un nombre conséquent de promotions soit gâchée de cette façon !

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CAP

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Compte-rendu de la réunion de dialogue social

du 14 novembre 2012

 

Cette réunion était entièrement consacrée au projet EMOP du Conseil régional. C’est la seule réponse à notre lettre ouverte à Mme la Présidente, où nous demandions une vraie information aux agents d’EMOP.

Après cette réunion, tout est loin d’être clair. Il devrait y avoir une autre réunion en décembre (la date n’a pas été fixée) pour faire aboutir le projet en mars 2013.


La Région confirme qu’elle ne veut garder  que des EMOP polyvalentes (peinture, revêtement et finitions) pour « entretenir son patrimoine ».
Il avait été dit que ces EMOP ne travailleraient plus que pour les lycées (parce qu’il y avait des problèmes de concurrence par rapport au privé) afin de rafraîchir les locaux tous 10-15 ans, maintenant la Région estime qu’il n’y a pas vraiment de problème de concurrence et que les EMOP auront à rafraîchir les locaux tous les 15-20 ans et que, s’il reste du temps , elles pourront travailler pour les collèges.

La CFDT a demandé si, comme ça avait été dit à une époque, les EMOP qui restent seraient renforcées… maintenant c’est « non », on voit déjà s’il y a assez de travail, il faut « optimiser les moyens par rapport aux besoins »

La CFDT a fait remarquer que l’EMOP espaces verts pourrait être gardée au moins pour entretenir la zone de Besançon, car il y a du matériel important. La Région dit qu’il faut une égalité entre les établissements ( ??) qui n’est pas possible avec une EMOP (tous les établissements ne peuvent pas être traités pour la rentrée !).

Concernant les EMOP lingerie, ça va encore plus loin que prévu, c’est la spécialité lingerie qui est considérée comme « en voie de disparition », sauf dans quelques cas comme les lycées hôteliers.
L’argument est que le traitement du linge en grande quantité est soumis à la norme RABC qui est complexe.

Dans toute la réunion, il est clair que le coût est la raison essentielle du projet : la Région estime que le coût facturé ne représente que 8 à 12% du coût réel de l’heure d’EMOP. Lors de la 1ère étude, il nous avait été dit que les EMOP étaient rentables…

La CFDT a bien sûr demandé comment seraient reclassés les agents des EMOP fermées : il est répondu qu’ils seront prioritaires… mais sans trop de précisions.


Nous vous tenons au courant dès que nous avons plus d’informations.

Pour la CFDT
Le Secrétaire général adjoint,
Denis Thiery.

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

 

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif    flash_info_ctp.gif

 

 

 

 

 

 Flash CTP du 19 octobre 2012 

 

1/ Mutuelles  

Voici les montants prévus en fonction des indices :

 

 copie_de_puce_jaune_et_noire.gif Jusqu’à l’indice 399 :
Dès 2013 :  10 euros maxi sur la prévoyance
 + en santé : 10€ en 2013, 15€ en 2014, 20€ en 2015 et après

 

copie_de_puce_jaune_et_noire.gif De l’indice 400 à 499 :
Dès 2013 : 10 euros maxi sur la prévoyance
 + en santé : 5€ en 2013, 5€ en 2014, 10€ en 2015 et après

 

copie_de_puce_jaune_et_noire.gif Indice >500
Dès 2013 : 10 euros maxi sur la prévoyance (environ ce qu’il y avait sur l’ancien contrat MNT= maintien des acquis), 
mutuelle santé à la la charge de l'agent.

 

La Région privilégie la prévoyance pour éviter les situations dramatiques où les agents malades se retrouvent sans rien s’ils n’ont pas de couverture prévoyance.
La participation région est imposable pour les agents, la Région paye la CSG en plus des enveloppes prévues de 450 000 en 2013, 550 000 en 2014, 650 000 en 2015.

 

Sur les montants, c’est plutôt bien comparé à d’autres collectivités et Régions.

  Attention : il va falloir aller très vite. Vous aurez des courriers d’info de la Région, il faut les lire tout de suite et choisir vite ! Un conseil : consulter votre mutuelle dès à présent.

 

Nous avons posé des questions :
 Si un agent a un contrat qui se finit en cours d’année 2013 avec sa mutuelle actuelle, aura-t-il la participation Région ? réponse
:
oui dès qu’il transmet son contrat labellisé à la Région.
 Si l’on garde sa mutuelle la 1
ère année et que l’on veut changer après, y-a-t-il questionnaire de santé ? réponse :
 ça appartient à chaque mutuelle.

 

2/ Déménagement de la Direction de la Formation. Suite aux problèmes rencontrés (voir notre article précédent sur ce blog), le dossier a été purement et simplement retiré de l’ordre du jour. Donc aucun débat n’a eu lieu. Nous reprendrons plus sereinement au prochain CTP.

 

3/ Accueil

L’administration estime que le système devrait marcher, c'est-à-dire que « les agents devraient pouvoir partir à l’heure ». Elle refuse notre proposition d’un volant de remplacement pour éviter les journées « rallongées » au dernier moment en utilisant l’argument suivant : l’accueil est un métier, il faut être formé.    

C’est vrai, mais pour quelques heures de dépannage ??

 

4/ Echelon supplémentaire
Un échelon supplémentaire a été ajouté à l’échelle 6 en filière administrative (il existe déjà en filière technique)… donc au sommet de la carrière d’adjoint administratif principal de 1
ère classe. Ce sont 20 points d’indice de plus en fin de carrière C. (de l’indice 479 à 499)
Pour pouvoir y accéder, il faut être au 6° échelon depuis au moins 3 ans.
Mais contrairement à tous les autres avancements d'échelons, il n’est pas automatique à l'ancienneté, ça fonctionne plutôt comme un avancement de grade. La Région propose un ratio de 100%, comme pour les avancements de grade, ce qui est positif.
Elle estime qu’environ 4 agents par agents par an vont arriver à remplir les conditions dans les années qui viennent.

 

5°/DIF
La CFDT a dénoncé le fait que seule une croix dans l’inscription au CNFPT aboutissait à faire passer une formation sur le droit DIF (droit individuel à la formation), alors que le règlement formation prévoit une convention entre l’agent et la région, donc un accord signé, volontaire, pour puiser dans ce droit épargné qui appartient à l’agent.
Les premières réponses qui nous ont été faites étaient : «  tout va bien », et après question en CTP, la Région nous informe que c’est un problème national et que le CNFPT devrait changer son formulaire l’année prochaine.

 

6/ Questions en suspens ... beaucoup !
 La CFDT a interrogé la Région pour savoir si elle allait embaucher des contrats d’avenir … en cours de réflexion
 La CFDT a réinterrogé le Région sur les EMOP : débat au prochain dialogue social, toujours pas de rencontre avec les agents d'EMOP.
La CFDT a interrogé la Région sur le nombre prévisible d’agents titularisables (on connaît déjà les règles et les collectivités ont fait leurs calculs) … mais, réponse : le décret n’est pas sorti.
La CFDT continue à demander des initiations Internet à l’intérieur de chaque lycée … réponse très évasive.
 La CFDT signale que certains agents en NAS ont eu des flux (eau, gaz ..) à payer : réponse = il faut nous le signaler au cas par cas … donc signalez le nous !
Les organisations syndicales signalent chacune des problèmes divers : à chaque fois, la réponse est : ce n’est pas partout, il faut nous signaler les cas particuliers et on verra au cas par cas. D’où l’importance de nous faire remonter vos problèmes.
La CFDT revendique un règlement clair et communiqué aux agents sur les logements de fonction et les astreintes … réponse : c’est en cours (mais toujours pas de réponses aux questions posées au CTP de juin).
La CFDT demande des moyens pour effectuer les astreintes : réponse : en cours
La CFDT interroge la Région sur le statut de l’ENIL de Mamirolle : lycée avec internat de majeurs (mais qui reçoit aussi des mineurs quelques semaines et qui de toute façon assure petits déjeuner et repas tous les jours y compris le week-end : le lycée sera-t-il considéré comme « avec » ou « sans » internat ?) La Région examine le problème (même chose pour Port sur Saône)
   

Donc : des bonnes nouvelles, mais aussi beaucoup de questions sans réponses ... à suivre avec vigilance.
Nous vous rappelons l'importance de nous faire remonter questions et diffficultés : cfdt.region@yahoo.fr

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CTP

O1901081870560607143Rectificatif pétition.

 

Les agents de la direction de la formation ont signé, pour certains, une pétition contre le déménagement à Planoise.
Nous tenons à signaler à toutes et tous qu'une phrase à été ajoutée par des agents stigmatisant le quartier de Planoise. Même si des agents ont exprimé cela en réunion,c'est leur crainte, on l'entend, mais la CFDT, qui s'attache à la mixité sociale et à la présence de services publics dans les quartiers ne peut pas cautionner cette phrase, la pétition sera donc remise à l'administration sans le logo de la CFDT.

Nous signalons néanmoins le profond malaise qui règne dans cette direction et demandons à l'administration des groupes de travail pour répondre aux propositions des agents qui seront également transmises directement à l'administration, mais ne constitue pas davanatage un document CFDT.
La Secrétaire de la section CFDT
D.Aubry-Frelin

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Voici les questions envoyées à la Présidente par la CFDT pour le prochain CTP (19/10/2012)

(commentaires en vert)

 

 

1°/ La CFDT demande un règlement des logements de fonction et des astreintes qui répondent aux questions laissées en suspens lors du dernier CTP (voir PV du CTP et notamment à la question des astreintes dans les lycées avec internat de week-end) et à divers autres qui se posent au fil de l’eau. Ce règlement devrait être remis à chaque agent des lycées.


A ce titre la CFDT demande tout particulièrement une définition des tâches susceptibles d’être demandées aux agents lors des heures supplémentaires obligatoires ou des astreintes pour les agents d’accueil, lors des astreintes pour les agents d’astreinte-maintenance. (Pas n'importe quoi comme ça commence à se voir !)

 

La CFDT demande que les quelques agents qui restent en poste double puissent avoir la garantie conserver des jours de congé en commun.


2°/La CFDT demande communication de la liste des agents territoriaux logés à ce jour et de leurs fonctions, par établissement.

 

3°/ La CFDT demande que soit précisés les outils techniques mis à disposition des agents lors des temps d’astreinte et leur modalités d’utilisation, de transmission (d'un agent d'astreinte au suivant).
voiture 2  et

 

4°/La CFDT souhaite savoir si la Région envisage le recrutement de contrats d’avenir et si oui, sur quel type de mission.

 

5°/ Il semblerait que certains agents logés dans l’enseignement agricole payent les flux, les règles financières de la nécessité absolue de service peuvent-elles être rappelées.

 

6°/ La CFDT réitère fortement sa demande de rencontre entre la Région et les agents d’EMOP pour leur apporter l’information à laquelle ils ont droit sur leur avenir.

 

7°/ Concernant les mutuelles, la CFDT souhaite que les conditions soient posées pour que l’enveloppe financière annoncée par Mme la Présidente comme une source de pouvoir d’achat, soit mobilisable sans contraintes particulières, c'est-à-dire que l’agent puisse bénéficier de la participation maximale correspondant à son indice (centrée sur l’un et ou l’autre risque) dès lors qu’il peut justifier d’une couverture sur les 2 risques.

En toute hypothèse, une clé de répartition de l’ordre d’un tiers pour la prévoyance et deux tiers pour la santé peut être envisagée.

La CFDT souhaite que la région communique les contacts téléphoniques permettant d’obtenir les contrats labellisés.

 

8°/La CFDT fait remarquer que la signature d’une convention pour bénéficier d’un DIF, prévue dans le règlement de formation a été remplacée unilatéralement par « une croix » dans une case sur l’inscription aux formations du CNFPT. Cette mesure n’assure plus l’expression libre d’adhésion de l’agent au DIF. La CFDT demande une forme de convention simplifiée si besoin, mais garantissant la contractualisation libre et consciente de l’agent.

 

9°/ La CFDT demande une première information sur le nombre et le profil des agents susceptibles de bénéficier des mesures de titularisation à sortie du décret.

 

10°/ La CFDT rappelle que toute modification des modes de gestion du temps doit passer en CTP et qu’à ce titre elle souhaiterait une information sur les modifications en cours pour les délégués territoriaux et leurs équipes (qui badge ? et comment se fait ce choix).

 

11°/ La Région s’est engagée à réfléchir à la prise en charge d’un dispositif de véritable initiation (vrai débutant) à l’informatique sur site. Où en est la réflexion.

 

12°/ Enfin la CFDT aura le plaisir de remettre au CTP la pétition pour la suppression du cadre d’emploi spécifique qui entrave la carrière des agents des lycées et pour la création de postes en catégorie B. La CFDT rappelle qu’elle milite dès l’origine pour ces deux mesures qui rendraient un avenir professionnel aux agents des lycées.

 

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’assurance de notre parfaite considération.

 

La Secrétaire de la section CFDT
Du Conseil Régional

 

Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Dialogue social du 10 octobre

 

 

1/ La réunion de ce jour était consacrée à une 1ère approche de la sortie du cadre d'emploi spécifique ( agents "des établissements d'enseignement".)

 

Vous pouvez donc encore signé notre pétition envoyez nous un message sur cfdt.region@yahoo.fr

 

L'administration apportait surtout une photo de la situation statutaire, mais pas de proposition.

La CFDT a soulevé les points suivants :

- il faut que les agents puissent choisir de rester ou non dans le cadre d'emploi spécifique

- combien de postes de B envisagés ?

... réponse à la réunion de décembre.

Certains éléments nous permettent de craindre que la Région remplace les contraintes du cadre d'emploi spécifique par des contraintes "maison"... ! A suivre avec précaution.

 

Prochaine réunion sur ce sujet : 14 décembre.

 

2/ EMOP.

La CFDT a rappelé sa demande d'information des agents d'EMOP.
M. Bontemps "On a avancé, le débat politique a eu lieu" (donc les décisions sont bien avancées !)+ débat avec les syndicats "à la prochaine réunion de dialogue social" :

Prochaine réunion sur ce sujet : 14 novembre.

 

 

 

Restez connecté sur le blog

 

La secrétaire de la section CFDT du Conseil régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

 

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

 Compte-rendu de la réunion de dialogue social du 26/09/2012 :
 Mutuelles et autres sujets

 

Enfin quelques bonnes nouvelles : sur les mutuelles, la Région s’engage à participer

-          Avec un budget significatif , même si l'on peut regretter qu'il soit progressif sur trois ans

 

-          Avec des critères sociaux : selon l'indice même si l'on peut regretter que la Région refuse catégoriquement de tenir compte du quotient familial et de la composition de la famille ...

car cela lui demanderait trop de personnel pour gérer… et du personnel il en manque déjà à la DRH !

 

-          La Région opte pour la labellisation, ce qui était notre choix : c’est une bonne chose, chacun pourra garder sa mutuelle (si elle est labellisée) et surtout ça permet d’aller vite et de voir du plus sur la feuille de paie dès janvier !

 

- Quelques chiffres (qui peuvent peut être évoluer un peu ?)
La grande majorité des agents  (environ 1700 agents sur 1950, jusqu'à l'indice 399 auraient :
20 euros par mois en 2013
25 euros par mois en 2014
30 euros par mois en 2015

La tranche 400 à 499 aurait :

15 euros par mois en 2013
15 euros par mois en 2014
20 euros par mois en 2015

 

La tranche > à 500 serait plafonnée à 10 euros par mois (la participation prévoyance d'aujourd'hui = maintien d'un avantage acquis)

 

 Nos interrogations

 

- La région veut fixer un montant pour la prévoyance et un pour la santé. Nous menons le débat dans notre syndicat pour prendre une position définitive. Un mauvais choix pourrait ne pas permettre à tous de bénéficier de toute la subvention possible.

- La Région ne veut pas travailler à faire de l'nformation sur les différentes mutuelles ... toujours éviter les charges de travail en situation de pénurie de personnel.

- Le sentiment qui ressort de la réunion : la Région met en place, comme l'a promis la Présidente un beau système, mais a-t-elle vraiment envie que tous les agents s'y lancent ? lorsque l'on nous parle en même temps de baisse des recettes dans le budget régional, on sent comme un regret, une tentation de faire quand même des économies.

 

... A VOUS de vous mobiliser pour comparer
les mutuelles (pas seulement les prix, mais le niveau de protection)

et profiter du dispositif !

 

 Charge de travail dans les lycées agricoles

L'augmentation des effectifs dans plusieurs lycées agricoles est signalée. Nous demandons à la Région de faire un bilan (augmentation des effectifs, des repas etc.) et de donner des moyens supplémentaires à ces établissements ... au moins en contratuels.

 

Le prochain CTP devrait permettre d'avancer définitivement sur les mutuelles. Le pouvoir d'achat aura un coup de pouce pour tous et surtout pour les plus bas revenus. L'étape suivante, c'est la sortie du cadre d'emploi spécifique ... à suivre de très près.

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

Voir les commentaires

Published by CFDT - Echo des négociations en cours

 

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Lettre ouverte à Mme Présidente sur l'avenir des EMOP

Ce 24 septembre 2012, la CFDT demande à la Présidente de donner des réponses claires aux agents d'EMOP
qui s'interrogent sur leur avenir.
 

 

 Madame la Présidente,

La CFDT, constatant que les agents d’EMOP reçoivent des informations contradictoires sur leur devenir, et vivent dans l’inquiétude du lendemain, en appelle à vous pour leur donner en toute transparence les orientations de l’exécutif régional sur ce sujet.

Rappelons quelques étapes de ce dossier.

·         Au début de votre mandature, une 1ère étude avait été menée, qui concluait à notre grand soulagement que les EMOP faisaient un travail rentable et de qualité ; il nous avait même été annoncé qu’elles seraient restructurées, renforcées, mieux équipées.

·         Puis il y eut un grand silence radio, des mois pendant lesquels conseils et technocrates ont enquêté sur le travail des EMOP … pour chercher quoi ?  Les 1ers résultats n’allaient-ils pas dans le bon sens, fallait-il en trouver d’autres ?

Les organisations syndicales posaient toujours la question : où en est-on ? … sans grande réponse.

·         Avant les vacances d’été, les choses se sont précisées (dans un sens inquiétant). Au détour de deux questions en CTP, nous avons commencé à découvrir un tout autre projet. Celui-ci nous a été résumé par M. le Directeur Général en réunion de dialogue social : la Région considèrerait que les EMOP spécialisées font trop de déplacements et de ce fait ne sont pas rentables, elle envisagerait de supprimer les EMOP reprographie, lingerie, travail en hauteur et espaces verts et de ne garder que des EMOP polyvalentes, pour « rafraîchir au moins tous les 10 ans toutes les salles et mettre aux normes l’électricité ».

Nous vous avons rencontrée le 13 septembre et vous avez semblée étonnée que les agents concernés n’aient pas eu d’information, car disiez vous « nous en avons beaucoup débattu en Exécutif, c’est en effet un problème qu’ils ne soient pas informés »

Depuis ce moment, nous recevons nombre d’appel d’agents d’EMOP qui reçoivent des informations contradictoires. Certaines EMOP font des investissements pour l’avenir, d’autres sont pressées par leur hiérarchie de faire des travaux dans l’établissement-support comme si elles allaient disparaître demain. Nous vous le disons franchement, Mme la Présidente, vos agents ne peuvent pas rester ainsi.

Vos projets quels qu’ils soient devront passer en CTP, mais il n’est pas possible d’attendre des mois pour que les agents reçoivent au moins une orientation fiable qui vienne de vous.

Nous vous demandons de réunir vos agents d’EMOP (leur nombre le permet sans problème). Ce sera une occasion pour vous d’entendre leurs arguments qui n’ont jamais été pris en compte, et de leur dire de quoi leur avenir sera fait. Ce genre de réunion a été fait pour les agents des lycées fusionnés qui avaient aussi des interrogations sur leur avenir ; vos agents d’EMOP méritent la même considération.

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’assurance de notre considération distinguée.

La Secrétaire de la section CFDT
du Conseil Régional

Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

Voir les commentaires

Published by CFDT

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog