Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le blog tosregio

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>

Ce rendez-vous de Dole, nous l’avions demandé avant les vacances d’été pour donner aux agents du siège toutes les informations sur les réorganisations.  ll a eu lieu le 6 octobre à Dole. Il était parfaitement organisé, il a eu le mérite, même un peu tardivement, de donner à toutes et tous le temps d’entendre ensemble le discours de la Région (direction et élus) sur la fusion, et c’est important.

En fait d’informations, peu d’éléments nouveaux (voir nos articles précédents : nous ne reprenons pas tout !), mais quelques-uns sont à noter :


1/ Le contenu de la phase de la négociation qui s’ouvre et doit se clôturer juin 2017 est précisé :
- la gestion des temps  … en commençant par le télétravail, le travail en site distant, les frais de déplacements. Quand exactement pour le temps de travail des lycées ??? ça reste flou.
- les régimes indemnitaires
- l’action sociale

 

2/Réponses aux questions de la salle

… et notamment de la CFDT :

  • La NBI des encadrants est-elle maintenue : OUI jusqu’à refonte du nouveau Régime indemnitaire

  • La résidence administrative des agents est-elle conservée : OUI … et c’est très important /frais de transports, temps de travail, accidents de service/trajet

  • Question sur les chèques-déjeuner (il y en a eu beaucoup dans la foire aux questions) M.Neugnot  lui-même répond : et c’est un modèle de non-réponse !

 

Une question très importante pour l’avenir :

Un agent relève qu’il semble aujourd’hui qu’un ingénieur principal ne puisse pas postuler sur un poste ouvert aux ingénieurs … du fait du nombre important d’encadrants à repositionner et du fait du « panorama des carrières » (le truc que la CFDT Bourgogne a combattu en son temps et qui bloque chacun sur 1poste-1grade).

La DG reconnaît qu’il faudra davantage raisonner en terme de cadre d’emploi (*), mais que chaque réponse sera individuelle… et que la mobilité est un plus !

 

(*) Les « cadres d’emploi » regroupent plusieurs « grades » : exemple « le cadre d’emploi des ingénieurs » regroupe tous les grades d’ingénieur, le « cadre d’emploi des directeurs et attachés » regroupe comme son titre l’indique les directeurs et les attachés y compris principaux.

Hélas pour les « adjoints techniques des Etablissements d’enseignement »… dans laquelle les agents des lycées sont coincés par le cadre spécifique, les barrages se sont bien entre les grades selon que l’on fait ou non de l’encadrement !

  • Réorganisation : il y aura une 2ème vague de candidatures possibles sur les postes restants.

  • Question : les agents prépositionnés sur un poste (par exemple le leur,  parce qu’il change peu) pourront-ils postuler ailleurs ? OUI

 

3/ NOTE d’AMBIANCE

La Présidente a fait une intervention où elle a rappelé l’importance du personnel pour réussir le projet, ses engagements de non mobilité géographique forcée et d’équilibre entre les sites.

Elle a bien plombé la chute de son discours en martelant une fois de plus « On ne pourra pas tout aligner par le haut, vous voyez ce que je veux dire … pas tout par le bas non plus » … on ne peut pas dire qu’elle soit sortie sous un tonnerre d’applaudissements. Poli, sans plus.

Nous avons eu quelques réponses, nos inquiétudes restent entières, notre vigilance aussi ! Pour vous et avec vous, quelques-uns de vos élus CFDT ce sont fait tirer le portrait avec leur valeur fétiche « LE DIALOGUE SOCIAL :

 

 

 

Echo du 6 octobre à Dole

Rassurez-vous les militants des lycées qui n’étaient pas à Dole le 6 octobre sont bien présents dans les instances et dans le travail syndical de la CFDT.
La CFDT avait demandé dès la dernière réunion de dialogue social à M.Guillou que les AMI puissent être présents, puisque les EMMIRS (qui sont agents du siège côté Bourgogne) … malgré une relance, notre demande s’est perdue dans les tuyaux !

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
 

Voir les commentaires

Published by CFDT

Flash CT du 3 octobre 2016

Inutile de dire que nous n’avons pas eu de franc démenti quant aux intentions de la Région pour l’avenir, ni de réponse totale aux questions que nous avions posées (voir nos 2 précédents articles et leur pièces jointes).

Quelques éléments néanmoins :

1/ Hormis les nombreuses questions diverses, l’ordre du jour était centré autour de la carrière : fiche d’évaluation, critères d’avancement promotion etc. Quelques points :

  • « Panorama des carrières » La CFDT dénonce le risque de copier-coller du « panorama des métiers de Bourgogne », contre lequel la CFDT Bourgogne s’était déjà positionnée : en effet cet outil limitait fortement les perspective de carrière (sur un poste : souvent sur un seul grade, sans perspective !). Pour cette raison : abstention CFDT … qui sera vigilante et sur la méthode et sur le déroulement de carrière.

  • Entretien professionnel
    La campagne d’évaluation est programmée du 15 décembre au 15 février 
    Une dématérialisation totale est annoncée pour 2018
    En Oct-Nov : formation des évaluateurs + ½ journée d’information de tous les agents.
    CAP avril  2017
    Demande CFDT : Veiller à ce que ce qu’écrit l’agent avant de venir à l’entretien ne puisse pas être modifié :
    --> Partie « agent » à verrouiller (par l’agent) si procédure informatisée.
    --> L’agent n’a pas à écrire au crayon de papier, même si on le lui demande
    Les organisations syndicales réaffirment qu’elles doivent être au courant en CT de la procédure : garanties à OK prochain CT

  • Critères d’avancement et de promotion

La CFDT n’est pas favorable au système à points car c’est un retour déguisé à la notation, mais elle l’accepte tel qu’il est proposé (pour 30%) comme un compromis de l’administration entre les organisations syndicales. En revanche, elle s’abstient car le dossier des ratios n’est pas présenté en même temps : avec les critères étudiés aujourd’hui, adoptons nous des critères pour répartir des promotions pour 10% ou 100% des agents qui remplissent les conditions. Ce n’est quand même pas la même chose !

 

2/ Questions diverses de l’administration :

  • Point d’étape sur la réorganisation.

L’administration confirme qu’elle demande 8 à 10% de rendu de postes (à effectifs constants) pour permettre le redéploiement vers nouvelles missions et qu’elle veille à l’équilibre entre les 2 sites

Actuellement : Phase de recrutement des encadrants
Les nouveaux postes sont  ouverts rapidement.
Il y aura 2 tours d’entretiens si besoin. S’il reste des postes vacants … ouverts à tous.

Un poste sera proposé à chaque encadrant. La Région a fait le choix d’attendre d’avoir une vision d’ensemble.
Les appels à candidature sur postes d’encadrant seront publiés simultanément, les agents devront postuler sur 2 postes, seront reçus sur au moins 1 entretien. Recrutement des encadrants : décembre.

Un point d’inquiétude : Le Travail en Site Distant pourra être accepté pour éviter la mobilité géographique, même si votre direction est en monosite sur « l’autre ville ». Mais cette autorisation de TSD devra être revalidée chaque année … si l’autorisation est remise en cause, les agents devront chercher une mobilité fonctionnelle (s’ils ne veulent pas de mobilité géographique.
Question CFDT : si agent travaillant en site distant se voit refuser le travail en site distant, que se passera-t-il pendant le temps où il cherchera une mobilité fonctionnelle ? Réponse administration : il restera en TSD le temps de trouver une mobilité fonctionnelle.
Ce point reçoit aujourd’hui une réponse satisfaisante, mais on peut se demander si avec le temps l’ « absence de mobilité géographique forcée » ne va pas se vider de sa substance (quand la réorganisation sera faite, on retrouvera les situations de blocage, les difficultés à changer de poste d’avant … et alors la pression pour suivre son poste risque d’être forte).


Et pour les autres agents (non encadrant) ?
Le pré-positionnement se fera en même temps que l’entretien annuel.
Les postes peu modifiés ne seront pas ouverts à la concurrence des candidats.
Les nominations des agents se feront jusqu’en mars.

Déplacements, organisation du travail en site distant etc ? Un Groupe de travail DRH, DSI et moyens généraux se met en place … leurs propositions seront présentées en CT.

 

SUR TOUS CES SUJETS,
POSEZ VOS QUESTIONS LE 6 OCTOBRE à DOLE

 

3/ Lycées fusionnés
Le dossier de réorganisation des lycées Belin et Munier, et Victor-Hugo et Tristan Bernard nous est présenté sans vote.

Ces dossiers font apparaître que les réorganisations font diminuer le besoin de postes. La question de la CFDT est simple : les postes réduits seront-ils redéployés ? dans les établissements concernés ou dans d’autres établissements ….
Réponse dilatoire de M.Neugnot = aucune assurance de conserver les postes ! … « On étudiera, on verra… ». La CFDT rappelle qu’au moins sur le versant franc-comtois de la région,  il existe un tableau des lycées en sous-effectifs identifiés par l’administration …

4/ Plan d’action sécurité

Une vague information nous est donnée, car la Présidente en parle et qu’il est bon que nous soyons au courant … pourquoi pas, mais à plus de 17h et sans dossier complet, c’est mieux que rien, mais pas satisfaisant.
On en ressort qu’il va y avoir des actions de sensibilisation des agents et sans doute des travaux de sécurité (Fermetures, alarme de confinement…)
Un conseil : vous n’êtes pas des agents de sécurité, si vous avez le moindre souci, appelez-nous et appelez la DRH.

5/ Lycée Dumorey (Chalon sur Saône) et CHSCT

Les analyses réalisées avant et après les vacances ne révèlent aucune cause physique à ce jour, il n’empêche que les agents sont toujours incommodés et plusieurs en arrêt. A notre demande, une visite de site du CHSCT aura lieu le 10 octobre.
Nous apprenons que 3 agents, particulièrement concernés ont été écartés du bâtiment où ils travaillaient
… ce serait bien de le dire

 

6/ Questions diverses à la demande de la CFDT

  • Les primes des nouveaux embauchés : Réponse : nous avions évoqué le problème et nous avons eu la réponse de la DGCL = on ne peut pas donner le complément de rémunération aux nouveaux
    … ce serait bien de le dire plutôt que de le glisser dans l’intranet !

 

  • Le CNAS pour les retraités : la Franche-Comté ne cotisait pas au CNAS pour les retraités, la Bourgogne si. Il a fallu trouver une solution provisoire (mais forcément unifiée) : le choix a été fait de cotiser pour tous les retraités BFC, à partir du moment où ils demandent une prestation (car beaucoup n’utilisent pas le CNAS)… donc retraités de B-FC si vous avez besoin du CNAS, appelez la DRH.
    … ce serait bien de le dire

 

  • Méthode pour un « accord global »
    Nous demandons des informations sur la méthode de négociation devant aboutir à un « accord global » selon les termes de la Présidente.
    Après un temps de « flou » (alors que nous avons déposé notre question le 20 septembre !), on aboutit à cela :
    Des négociations non conclusives seront regroupées au final dans un accord global (M.Guillou)  … il n’y a pas d’opposition à un accord signé (M.Neugnot)
    Il faudra néanmoins se mettre d’accord sur les sujets à traiter d’urgence : télétravail, déplacements.

 

  • La CFDT réitère sa demande : maintien de la résidence administrative jusqu’au départ de la collectivité pour les agents qui le souhaitent (question de remboursement de frais, de temps de travail, de reconnaissance d’accidents de trajet etc.) Réponse: en cours d’instruction... à suivre.

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11 (sms conseillés)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CT

La CFDT, lors de ce CT, interpelle les élus sur les questions que nous avons soulevées sur ce blog (article précédent "Ça pue") et demande que la présidente s'engage dans une vraie négociation.

Ci-joint nos interventions préalables au CT et notre revendication : "maintien de la résidence administrative de l'agent jusqu'à son départ de la collectivité"... car l'engagement de non mobilité géographique forcée semble limitée dans le temps !

Le compte-rendu du CT arrive dès que possible (et en tout état de cause avant 12h demain, comme d'habitude)

La Secrétaire de la section CFDT
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

 

Déclaration sur les questions chaudes d'actualité

Déclaration sur la méthode de négociation

Voir les commentaires

Published by CFDT

Vous le savez la CFDT n’a pas l’habitude de surfer sur les peurs ni de crier au loup, mais là les signes inquiétants s’accumulent.

Car vous le savez, tout va se jouer dans les mois qui viennent et nous avons des raisons de craindre que la Présidente ne saisisse l’occasion de l’harmonisation pour retirer aux agents ce que ses prédécesseurs (et un tout petit peu elle-même) ont mis en place.

 

     SUR le RÉGIME INDEMNITAIRE.
Les bruits couraient que les nouveaux embauchés de Franche-Comté ne percevaient pas le CREM (complément de rémunération) … cette prime historique acquise par la CFDT sauvegardée grâce à la la mobilisation des agents de l’époque qui durent envahir pacifiquement la salle du Conseil en décembre 1991.

Non seulement c’est confirmé, mais la méthode est stalinienne :

Il faut regarder dans l’intranet franc-comtois (rubrique « la DRH et Vous » à la rubrique carrière et retraites à "régime indemnitaire") … et là, vous découvrez le pot-aux-roses : début juillet la Région publie (discretos) un nouveau régime indemnitaire pour les agents recrutés depuis le 1er janvier 2016 … sans le CREM.
Comme les bourguignons n’ont pas accès à l’intranet comtois, nous communiquons en annexe les documents (pour les agents des lycées et pour la filière administrative de FC).

Dans les premiers entretiens, l’administration avait parlé de la nécessité de voter un régime indemnitaire pour les postes nouvellement créés, pas pour les nouveaux embauchés sur postes anciens.
Et ça devait se passer normalement : passage obligatoire en CT et délibération.

La Région sait très bien que l’on ne va pas aller au Tribunal administratif … on ne veut pas faire annuler pour illégalité les primes (même faibles) des nouveaux !

La Région s’en fout, elle fait sa soupe dans le dos des agents, des représentants du personnel … et ce n’est pas une bonne soupe !


Ça augure très mal des négociations à venir !
Pour la Présidente, c’est
+20% pour les indemnités des élus,
-20% pour indemnités des agents !
ÇA PUE !

 

régime indemnitaire Lycées de FC ancien et nouveau !

régime indemnitaire Administratifs de FC ancien et nouveau !

SUR le TEMPS de TRAVAIL

Quel est le point commun qui unit agents du siège B et FC et des lycées des 8 départements ? Notre attachement aux jours ARRT (qu’on les appelle jours ARTT ou vacances scolaires). Aucun agent ne souhaite être ramené à 35H sans jours ARTT.

… « C’est pas possible, ils ne vont pas faire ça ? » 
nous disent les agents, entre incrédulité et angoisse.

N’OUBLIEZ PAS que LA PRÉSIDENTE (c’est la même) n’en est pas à son coup d’essai, qu’elle a déjà TENTÉ fin 2010 au siège en Franche-Comté de faire passer les 35h pour tous sans RTT et congés obligatoires entre Noel et Nouvel An et 15 jours en été.

Les agents du siège de Franche-Comté (épaulés par des agents des lycées qui savent bien que les mauvais coups sont testés au siège avant de leur arriver !) se sont mobilisés (pétition signée par plus de la moitié des agents, grève, manifestation) et ont fait reculer ce projet calamiteux pour les agents. 
A l’époque la formule Da Costa (oui, c’est le même !) testée au Conseil général du Doubs avait même été envisagée : 35h et fermeture des services le vendredi après-midi. On sait ce que ça donne dans la réalité : les services sont fermés, mais l’administration met des réunions (temps jamais récupéré) le vendredi après-midi !

Quelles sont les intentions précises de M.Guillou ? Nous ne le savons pas exactement, mais les voyants sont au rouge …

La CFDT a su obtenir par la négociation des avantages au fil des années, en Bourgogne (conventionnement mutuelle, explications de son évaluation à la demande de l’agent, cellule risques psycho-sociaux, dialogue social de qualité…) comme en Franche-Comté (choix des formules ARTT, participation employeur à la mutuelle, cellule de veille etc.)

Elle ne va laisser anéantir ces avantages d’un coup de baguette magique
 DANS LE DOS des agents et de leurs représentants !

ÇA PUE !

 

Manifestation contre les 35h sans RTT pour tous 24 09 2010Manifestation contre les 35h sans RTT pour tous 24 09 2010Manifestation contre les 35h sans RTT pour tous 24 09 2010

Manifestation contre les 35h sans RTT pour tous 24 09 2010

Article du Monde relatif aux projets 2010 de la Présidente.

SUR les RÉORGANISATIONS.

Tout le monde le sait, ça se passe mal, les 1ers organigrammes qui devaient être présentés en dialogue social le 21 septembre n’ont pas pu l’être, ils ne le seront pas non plus au CT du 3 octobre.

L’ampleur du rendu de postes pose question :
 

2 hypothèses :
 

-  Soit vraiment la nouvelle direction « Prospective » et les cellules support ont des besoins énormes (10% de l’effectif c’est colossal, les gains de productivité ont déjà été réalisés, on arrive sur l’os)

Soit c’est une façon adroite de faire identifier des postes à supprimer et de préparer (sous couvert de réorganisation) un vaste plan de non remplacement des départs en retraite.

Vu l’ambiance générale, on est en droit de pencher pour la 2° hypothèse !

ÇA PUE !

GRAND ' MESSE ?

Vous allez avoir l’occasion de poser des questions le 6 octobre à la DGS,
ne vous en privez pas !

Certains nous suggèrent, dans le contexte actuel de boycotter cette réunion. Rappelons quand même que nous avions demandé qu’une telle réunion ait lieu avant l’été … elle a lieu maintenant dans une période trouble et de grande tension, c’est dommage. Mais c’est à vous d’en faire un temps d’éclaircissement, un temps d’expression, de questionnement.

Même si ÇA PUE !

 

La CFDT alerte les agents, elle est prête à organiser la résistance AVEC vous. Notre force, c’est de vous que nous la tenons !

En 2010, on a déjà fait en Franche-Comté (manif du 24/09/2010) On risque de devoir passer la surmultipliée, Bourguignons et Comtois, ensemble, nous serons plus forts.

Les agents sont à cran, ils ne laisseront pas la Région faire table rase de leurs acquis ni construire leur rêve fou d’employeur à l’occasion de la fusion.

 

Pour notre Présidente, travailler plus pour gagner moins,

C’est MAINTENANT !

 

Restez connectés sur notre blog au jour le jour.

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional  de Bourgogne Franche-Comté
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Depuis le 20 septembre l'enquête de la CFDT sur le travail "Parlons travail" à recueilli 75 000 réponses.

Toutes nos excuses : le lien que nous avons mis en ligne le 20 était erronné, mais l'erreur est réparée... merci à celles et ceux qui nous l'ont signalé.

 

Dans les 1ères réponses, les agents publics sont en proportion représentative de leur poids dans l'ensemble des travailleurs ... alors continuons ! La Fonction publique a des rubriques spécifiques, n'hésitez pas à répondre pour faire entendre votre voix.

Vous pouvez répondre en plusieurs fois : vous vous inscrivez, vous recevez un mail et vous pouvez vous reconnecter, puis vous recevrez les résultats de la même manière :

Cliquez et commencez :

http://www.parlonstravail.fr

 

 

La secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 1
1

Voir les commentaires

Published by CFDT

Dialogue Social du 21 septembre 2016 /Réorganisation des services du siège ... mais attention agents des lycées, les moyens affectés à la DRH par exemple ont des conséquences directes pour vous !

Les réorganisations avancent moins vite que prévu ; la réunion de ce jour devait porter sur les premiers organigrammes et a plutôt été un point d’étape, le comité technique du 3 octobre n’abordera sans doute pas le sujet non plus et traitera uniquement de l’entretien professionnel et critères de promotions.

Un point est fait par le DGA sur l’avancement des réorganisations :


Les séminaires sont en cours dans les Directions, avec un consultant (depuis début juillet)
La commande passée aux directeurs, sur la base des missions de la direction :
- présenter deux scénarii, avec un organigramme cible
- identifier des postes à redéployer pour alimenter le pôle stratégie et les cellules-support
- évaluer les coûts d’instruction de chaque politique publique, et rechercher des simplifications. Exemple : certaines « petites » subventions coûtent cher en instruction et le contrôle pourrait par exemple ne plus être systématique (1 sur 10 …)
Ensuite les directeurs viennent présenter leurs projets au CODIR (composé de : DG, DGA, Cab, chargée de projet et DRH). Directeur doit identifier éventuellement les missions qui ne font plus partie de son périmètre, évaluer les charges de travail.
Un argumentaire leur est donc demandé (exemple : surcharge d’activité pendant 2 ou 3 ans lié à la fusion en DRH par ex., aux transferts dans les directions Transports etc.…)

Et le % d’ETP à rendre ?

Le DGA confirme
- que l’objectif est bien de réorganiser à effectifs constants, avec la volonté d’affecter les moyens à l’endroit le plus pertinent,
- que les directeurs doivent proposer 7 à 10% d'effectifs à redéployer pour alimenter le pôle stratégie et les cellules-support
Rappelons quand même que le « Projet de mandat » de la majorité va donner prochainement (présentation en plénière du Conseil Régional à l’automne) la ligne des missions à mener.
Espérons que les élus tiendront compte des moyens et ne se contenteront pas d’empiler de nouvelles missions sur les anciennes en pariant que l’intendance suivra… à effectifs constant, c’est juste impossible avec un personnel déjà en tension. Quelques simplifications sont sans doute possibles, mais on va vite en toucher les limites.

Et concrètement pour les agents ?


Le DGA rappelle que l’affectation provisoire reçue par les agents ne vaut pas définition du périmètre de la Direction.
La CFDT souligne l’inquiétude croissante des agents depuis la rentrée, qui souhaitent savoir quand ils seront fixés sur leur sort (où et quand ?).
Le DGA expose clairement le dilemme : les agents souhaitent que ça aille vite, mais en même temps, ils voudraient avoir une vision panoramique globale des postes ouverts pour se prononcer en toute connaissance de cause. Il interroge les organisations syndicales sur leur ressenti.
La CFDT confirme que les deux points de vue contradictoires s’expriment actuellement de manière à peu près équivalente et interroge sur la possibilité de candidater 2 fois : sur un poste qui serait publié dans une première phase de recrutements, puis sur un autre qui paraîtrait plus intéressant. Le DGA répond que ce n’est pas impossible, mais qu’alors l’agent sera en compétition avec des candidats qui postulent pour la 1ère fois et que ça pèsera …à bon entendeur, salut.

Localisation géographique des équipes ?

La localisation des équipes, l’application concrète du travail en bisite se dessine à peine et se conjugue à la question de la territorialisation. La question se pose (et ne semble pas appréhendée dans toutes les directions de la même manière) : faut-il tout de suite parler territorialisation ? … à moyens constants ou réduits, ça paraît délicat !
  • La question de la mobilité géographique se repose
Le DGA confirme le principe « PAS de MOBILITE GEOGRAPHIQUE forcée » : en clair, si vous ne voulez pas quitter votre ville et que votre mission part, il va vous falloir changer de mission. C’est quand même la garantie que vous n’avez pas l’obligation de transférer votre vie et votre famille.
  • Alors financièrement ?
La loi prévoit la possibilité de mettre en place une indemnité en cas de mobilité géographique forcée. Mais attention, cette indemnité n’est donnée qu’une fois et dans des conditions assez restrictives -->voir notre article du 21 août 2015 dans nos archives à droite, ou en tapant "indemnité mobilité" dans la rubrique Recherche)
Revendiquer cette indemnité (comme d’autre organisations syndicales) ce serait s’asseoir sur le principe acquis « Pas de mobilité géographique forcée »
La CFDT a porté depuis plusieurs mois une revendication plus pérenne : qu’un travail soit fait sur la définition de la résidence administrative de chaque agent (car selon sa position, les trajets sont pris en charge entièrement ou pas par la Région) et cette information soit donnée à chaque agent qui candidate sur un poste.

Repostuler ? Un peu, beaucoup, passionnément …

La DG avait affirmé avant les vacances d’été que les postes peu modifiés ne feraient pas l’objet d’un repostuler et seraient attribuer à l’agent qui les occupent, sans mise en concurrence.
La redéfinition des missions dans le but de rendre des postes pour le Pôle Stratégie et les cellules support nous font craindre que les cas de « repostuler » ne soient plus nombreux que prévu … à suivre

Cellules support :

Une mission a été mise en place pour définir le périmètre de ces cellules supports : en gros, ces cellules, placées auprès de chaque direction devraient intervenir sur : Marchés et achat, Préparation budgétaire
Assemblées, Exécution budgétaire, Juridique … nous vous donnerons des informations plus précises dès que possible.
Le périmètre des cellules support ne sera pas forcément identique pour chaque direction … en cours de réflex
ion.


La CFDT appelle en outre l’attention de l’administration sur les moyens indispensables à la Direction des Ressources humaines, et notamment sur le volet Prévention, afin de développer des politiques indispensables aujourd’hui sur tout le territoire BFC :

  • Présence terrain de la DRH pour mettre en œuvre partout des visites de sites, organiser la médiation avec l’Education nationale, résoudre les problèmes RPS liées aux relations hiérarchiques ou interpersonnelles dégradées
  • Fonctionnement du CHSCT plus approfondi.
    Plus de moyens permettraient sans doute une meilleure communication avec les membres du CHSCT, une plus grande réactivité (comme sur le lycée Dumorey par exemple), des réunions plus fréquentes de la cellule « Bien vivre au travail » …

La Secrétaire de la section CFDT
du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13
75 11

Voir les commentaires

Published by CFDT

Aujourd'hui 20 septembre s'ouvre la grande enquête de la CFDT sur le travail "Parlons travail".Donner la parole aux agents et aux salariés, pour poser les vraies questions en négociation.

La Fonction publique a des rubriques spécifiques, n'hésitez pas à répondre pour faire entendre votre voix.

Vous pouvez répondre en plusieurs fois : vous vous inscrivez, vous recevez un mail et vous pouvez vous reconnecter, puis vous recevrez les résultats de la même manière :

Cliquez et commencez : https://www.parlonstravail.fr/#

 

La secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

 1/ La CFDT n'appelle pas à la grève nationale contre la loi travail, puisqu'elle a obtenu l'essentiel des évolutions qu'elle souhaitait, faisant évoluer le projet initial (inacceptable) vers une loi qui ouvre des perspectives intéressantes de négociations (notamment le Compte personnel d'activités)
Cette loi est votée, ce qui donne la mesure des chances de retrait revendiqué par les organisations syndicales qui appellent à la grève le 15/09 ...

 

2/ Info sur cette loi : elle concerne à 90% le secteur privé, quelques mesures seront étendues au secteur public. C'est peut-être la 1ère fois que l'on pense au public en même temps, sans attendre des années de décalage !

Vous trouverez ci-dessous un article de "Clés du social" vous permettant de prendre connaissance des sujets qui nous concernent directement.

La CFDT sera particulièrement attentive à l'ordonnance qui déclinera le CPA (compte personnel d'activités) dans le secteur public.

3/ Le 15 septembre était aussi jour de Comité technique au Conseil Régional : la CFDT, bien qu'elle n'appelle pas à la grève, a pesé de tout son poids pour les bonnes pratiques soient préservées : pas de réunions d'instances pendant les grèves nationales, ni pendant les congrès ... si l'on veut des partenaires sociaux, on s'assure qu'ils peuvent être disponibles ! La mobilisation a payé, la Région a reporté le CT au 3 octobre : un signe positif pour le dialogue social.

 

DERNIERE MINUTE / POUR CELLES ET CEUX QUI PEUVENT SE LIBERER : demain 1 septembre, manifestation de soutien à Alstom à 10H devant la Maison du Peuple à Belfort

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

Clés du social, mesures fonctions publiques

Voir les commentaires

Published by CFDT

Dialogue social du 5 septembre

Méthode : en général, maintenant en dialogue social :

  • lors de la 1ère réunion : on aborde un sujet, les organisations syndicales expriment leurs revendications
  • lors de la 2ème réunion :
    L’administration apporte des réponses aux revendications de la 1ère réunion : oui/non/position de compromis.
    On aborde le thème suivant, les organisations syndicales expriment leurs revendications
  • Enfin passage en CT

Cette méthode commence à ressembler à du dialogue social !
Le DGA propose un calendrier de négociations jusqu'à (au moins) juin 2017, pour aboutir à ce que la Présidente a annoncé dès janvier "un accord global".
La CFDT revendique que ce soit un accord signé par les partenaires sociaux et non un simple passage en CT.

 

 

Le 5 septembre :

  1. On clôture les négociations engagées avant l’été sur les critères d’avancement
    et de promotion
  2. On aborde le sujet suivant : temps de travail.

 

1. Critères d'avancement de grade et de promotion.

Le document travaillé précedemment "rapport d'avancement de grade et de promotion interne" en revu avec quelques modifications en cours de réunion.
C'est un document complexe, mais qui donne des points d'appui pour discuter en CAP. Le document parfait n'existe pas ; ne soyons pas naïfs, l'évaluation à la tête du client existera toujours, mais la grille met des garde-fous.

Tous les N+1 seront formés avant la campagne d'évaluation fixée à la période : mi-décembre à mi-février pour des CAP mi-avril.
Parallèlement l'administration nous informe d'une formation au changement en direction des cadres : 1 jour en octobre-novembre et 6 jours de janvier à avril.
La CFDT interroge sur le niveau d'encadrement visé. Réponse administration : dans une 1ère étape : DG-DGA-Directeurs-Directeurs adjoints et chefs de service en poste actuellement (soit 120 à 140 personnes) . Sera peut-être étendu à des chargés de mission sur fonctions transversales.
Etape 2 : les chefs de service nouvellement nommés.

 

Les critères d'évaluation :

70% en fonction de la valeur professionnelle mesurée dans l'évaluation,
30% en fonction d'une grille mesurant les acquis de l'expérience professionnelle
(ancienneté, réussite concours ou examen-dans toute sa carrière-, encadrement, mobilité sur les 10 dernières années, formations sauf formations obligatoires ou statutaires.., expérience interne (participation aux CA, àaux associations du personnel, mandats syndicaux, représentants du personnel)

 

2. Temps de travail

La proposition de l'administration est de conserver 2 règlements, un pour le siège, 1 pour les lycées et de réécrire de nouveaux règlements sans essayer de mixer les règlement antérieurs.

Cette proposition est intéressante pour plusieurs raisons :

  • Elle permet de sortir de nos habitudes respectives bourguignonnes ou franc-comtoises et de bâtir un projet commun ... mais soyez en sûrs ça ne nous fera pas oublier les acquis auxquels nous sommes attachés !
  • Elle permet de se poser les bonnes questions sur les nouveaux besoins (surtout sensibles au siège) : prise en compte des temps de trajet, heures de réunions etc.
  • Evidemment ça demande du travail, mais c'est dans l'intérêt de tous :  c'est comme ça que nous l'envisageons.

La DSI sera associée aux travaux, pour que les outils suivent. C'est un chantier qui a des répercussions à tout niveau !

L'administration propose de commencer à travailler sur le règlement du siège : il faut bien commencer par un bout et il est vrai que  celui-ci est le plus impacté par les changements (besoin de télétravail, déplacements etc.) ; donc pour l'instant les lycées continuent à fonctionner sur les règlements antérieurs.

Les sujets traités en 1er seront :

  1. Télétravail
  2. Déplacements
  3. Plages horaires
  4. Badgeage
  5. Modalité de pause des congés.

Nous vous tiendrons informés comme d'habitude au fil de l'eau ... et là ça risque d'être très souvent !
Profitez-en pour vous abonner à la newsletter CFDT : dans la rubrique "S'abonner à droite, entrer votre adresse mail.

A bientôt donc.

La Secrétaire de la section CFDT
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - NEGO

L'inquiétude des agents est grande, aussi il se dit tout et n'importe quoi : de la la réunion de dialogue social d'hier (6/09) on peut dire qu'elle fait surtout mesurer la charge de travail qui s'annonce tant pour nos collègues de la DRH que pour les représentants du personnel : négociations longues jusqu'à (au moins) juin 2017 pour aboutir à un accord global sur tous les sujets (RTT, régime indemnitaire etc.).

La note d'ambiance serait : un travail constructif, qui avance pas à pas, brique après brique, mais pas de catastrophe ni de scoop à ce jour. La CFDT n'est ni naïve, ni alarmiste, mais vigilante et constructive.

Nous vous donnerons le détail dans la journée.

La secrétaire de la section CFDT
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>
Haut

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog