Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le blog tosregio

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles avec #positions cfdt

La CFDT refuse de hurler avec les loups : sur tous les sujets, elle participe aux débats, obtient des résultats et vous informe.

3 grands sujets :

  • Politique nationale : visite de Mme Lebranchu, la section Conseil régional dans la délégation : accent sur le pouvoir d’achat et le stress des incessantes restructurations.
  • Fusion des Régions : là aussi la CFDT exige des garanties, elle y travaille avec la CFDT Bourgogne.
  • Plan lycées : enfin des infos et une garantie ferme : personne n’ira pointer au Centre de gestion !

 

1/ POLITIQUE NATIONALE :

Dominique Aubry-Frelin faisait partie de la délégation CFDT lors de la visite de Mme Lebranchu.
Il convient de rappeler que Mme la Ministre recevait les élus (CESER, élus politiques, Secrétaire généraux de Syndicats…) exclusivement sur le sujet de la fusion des Régions.
Pendant ce temps son Chef de cabinet ainsi qu’un représentant du Préfet nous recevaient sur les questions de Fonction publique.
La CFDT (parlant pour toutes les fonctions publiques dont la Région) a fait remonter
- la question du pouvoir d’achat : sans nier l’impact de la mesure annoncée ce jour là (baisse des cotisations salariales pour les salaires ne dépassant 1,5 fois de SMIC) le gel du point demeure un écueil sérieux,
- le défaut de dialogue social
- la souffrance au travail
(intensification du travail, inquiétude liée aux restructurations continuelles : mutualisations de services entre communes et intercommunalités, fusion de régions, fusion de lycées …).

 

2/ FUSION de REGIONS :


La CFDT du Conseil régional de Franche-Comté rencontre la CFDT du Conseil Régional de Bourgogne le 24 juin. Nous travaillons actuellement sur une comparaison de notre situation (primes, action sociale, règlements de temps de travail etc.) afin de définir une plateforme de revendications communes : QUE VOULONS-NOUS DEFENDRE A TOUT PRIX ? Nous voulons une harmonisation par le haut et des garanties pour les agents.
Il y aura des garanties dans la loi, mais il faut y ajouter des garanties négociées localement pour préserver les acquis qui nous sont chers.

 

3/ PLAN LYCEES

 

Le 5 mai avait lieu le Comité de pilotage du Plan-lycées (reporté du 22 mai au 5 juin du fait de l’envahissement des lieux par FO suivi de CGT et FSU-voir notre article du 22 mai).
La CFDT, même si le dialogue social est très imparfait, reste dans les débats pour pouvoir peser et vous informer en direct.

 

  • RAPPEL : Le plan lycées répond à la baisse régulière des effectifs (on connaît la courbe pour les 15 ans qui viennent) et à la volonté de la Région de réduire les surfaces des lycées qui doivent faire l’objet de travaux obligatoires et donc les investissements pour

- travaux à faire pour mise aux normes,
- pour accessibilité handicapés,
-pour maîtriser les dépenses d’énergie
- pour l’accessibilité numérique.
L’objectif est également de réduire les coûts de fonctionnement (chauffage, eau..), … et de personnel même si ce n’est pas dit trop fort !

 

  • La CFDT, syndicat de négociation a plusieurs exigences :
     

- Qu’aucun agent n’aille pointer au Centre de gestion : nous revendiquons cette garantie fondamentale depuis le début de la réflexion (voir notre lettre ouverte du 20 février, lors du 1er Comité de pilotage). Il a fallu batailler dur dans les instances, mais nous l’avons obtenu au CTP du 16 mai : « Aucun agent ne sera reversé au Centre de gestion contre son gré ».
Il s’agit maintenant de réussir les reclassements.

 

- Que le plan lycées tienne compte de l’aménagement du territoire et ne contribue pas à la désertification des zones rurales : nous avons été entendus, Baume-les dames, Delle et Saint-Amour, EREA Crotenay, Moirans en Montagne sont préservés en tant que « lycées d’aménagement du territoire ».

- Que les règles de consultation du CTP soient respectées, et là on est loin du compte si des décisions doivent être prises le 27 juin, pourquoi ne pas recueillir l’avis du CTP avant ? Le déficit de dialogue social n’est pas nouveau, nous le dénonçons depuis que Mme Dufay est Présidente, mais là ça frise le ridicule : nous inviter aux comités de pilotage (ce qui n’est pas obligatoire), prendre en compte une part significative de nos revendications et ne consulter pas le CTP (ce qui est obligatoire), ça s’appelle de la provocation ou du n'importe quoi (à vous de choisir) ! La CFDT a saisi tous les élus par lettre ouverte ci-dessous, on attend une vraie information, respectueuse des représentants du personnel.

 

  • Les annonces du 5 juin :
  • Luxeuil : déjà acté : fusion Lumière-Beauregard sur 1 seul site, celui de Lumière, avec reconstruction d’un bâtiment à Lumière
  • Lure : 1 seul site (fusion Colomb-Bartholdi)
  • Vesoul : rapprochement de Munier et Belin d’une part, de Luxembourg et des Haberges d’autre part
  • Dole : un site d’hébergement à Duhamel
  • Fermetures :
    - Le Corbusier
    - Montjoux (formations redistribuées vers J.Haag et V.Hugo),
    - Diderot (redistribué vers Follereau)

… et dans ces cas la garantie arrachée par la CFDT joue à plein : aucun agent n’ira pointer au Centre de gestion ! (sauf s’il est à quelques mois de la retraite et que ça l’arrange) et en zone urbaine les reclassements seront plus faciles dans des périmètres raisonnables.

Le 5 juin, le calendrier nous a été annoncé : démarrage début 2015.
N’oublions pas que l’étude sur les hébergements et la restauration va venir croiser ses problématiques : il faut rester très vigilant sur les services de cuisine notamment.

La Secrétaire de la section CFDT
Du Conseil Régional de Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin
06 82 13 75 11
@dresse :
cfdt.region@yahoo.fr

Lettre ouverte à MMm la Présidente

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Cet après-midi 22 mai, le Comité de pilotage du plan lycées (réunissant la Région, les partenaires extérieurs et les organisations syndicales) n'a pas pu se tenir, FO,CGT et FSU ayant envahi la salle.

Voici le communiqué que nous avons diffusé, conjointement avec l'UNSA :

"Les syndicats CFDT et UNSA, représentant la majorité absolue des sièges en Comité technique paritaire et 59,37 % des voix affirment que les débats doivent être menés jusqu’au bout avec la Région avant de stigmatiser la démarche « plan lycées de demain ». Impossible de demander le retrait d’un plan qui n’existe pas encore, d’interdire aux élus politiques d’engager réflexion et débat sur l’avenir de l’éducation en Région.
Force est de constater que la baisse des effectifs doit interpeler la Région, CFDT et UNSA souhaitent apporter dans les débats un éclairage constructif pour la sécurisation des parcours professionnels des agents, l’aménagement du territoire et la qualité de l’offre de formation.
CFDT et UNSA ne valident pas la méthode de boycott des autres organisations syndicales, estimant dangereux d’opposer un refus à tout changement, avant même de connaître avec certitude les contours du projet de la Région. Ayant été élus pour représenter le personnel, ils refusent la politique de la chaise vide, assument leurs responsabilité et font entendre leur voix dans les instances représentatives comme dans les réunions de concertation, afin de faire évoluer le projet dans un sens de la protection des personnels et du service public."

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin
@dresse : cfdt.region@yahoo.fr
06 82 13 75 11

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Deux grands chantiers sont en cours :
les fusions de lycées (appelées pudiquement « plan lycées de demain »)
et
la fusion des régions sur fond de report des élections régionales.

Et la concertation là-dedans ? Mme la Présidente n’a que ce mot à la bouche, que ce soit dans l’Est Républicain (voir article joint) ou les dossiers CTP. Vous remarquerez que cette concertation est toujours « large »… jamais approfondie !

Sur la fusion des lycées : les organisations syndicales ont en effet été conviées à une floppée de réunions territoriales avec les gestionnaires en mai. Dommage qu’elles aient reçu l’invitation pendant les vacances et que deux réunions soient programmées le 16 mai,  jour du CTP (Besançon et Dole … des sites où rien ne va se passer comme chacun sait !).

Nous venons de recevoir le dossier CTP. Rappelez-vous ce CTP devait être long car il comportait plusieurs dossiers lourds dont le plan lycées … aujourd’hui à peine plus d’une page donnée aux représentants du personnel, dont ¼ de page pour saluer la « large concertation » (ça ne s’invente pas, moins on fait de dialogue social plus on en parle).

Pour ce qui est des personnels, ça ne s’invente pas non plus : « Les décisions seront prises après qu’une analyse approfondie de la situation des personnels qui pourraient être impactés par une réorganisation ait été réalisée ».

Et la cerise sur le gâteau, le dossier CTP se conclut ainsi « Il s’agit d’une information sur ce dispositif, l’avis du CTP n’est pas sollicité »… c’est sûr on se demande sur quoi on aurait bien pu donner un avis !

 

La CFDT, malgré le délai très court entre invitation et réunions avec les gestionnaires a quand même envoyé des militants aux deux premières réunions auxquelles nous étions conviés. Ils ont posé les questions suivantes :

« Au nom de la CFDT, nous vous posons 3 questions :

1/ vous nous nous avez répondu par écrit que vous "n'envisagiez" pas de reverser des agents au Centre de gestion. Cette formulation nous inquiète : on peut ne pas envisager de faire une chose aujourd'hui et l'envisagez demain, si vous nous garantissiez que vous vous engagez à ne pas le faire, cela aurait une autre portée pour rassurer les agents. Pouvez-vous nous garantir que c'est votre engagement politique.
Nous mettons bien sûr à part les rares cas d'agents proches de la retraite qui pourraient trouver un intérêt à être au centre de gestion.
2/ nous vous demandons de vous engager sur un périmètre maximal de reclassement des agents.

3/ les moyens en formation sont-ils budgétés pour permettre d'accompagner les agents, à quelle hauteur ? »

 

La réponse est : les questions de personnel ce n’est pas ici, ce sera vu avec la DRH …. Alors pourquoi vous nous invitez ? Pour faire joli dans le paysage de la « large concertation » ? Fermer la porte au nez des représentants du personnel quand ils posent des questions, c’est ça, la « large concertation » ?

Les seules infos que l’on a obtenues et que l’on avait déjà, c’est : baisse des effectifs, trop de m2 donc fusions.

 

Sur la fusion des régions.

Nous vous laissons prendre connaissance en détail des propos de la Présidente.

Dans ce cas la concertation sera « la plus large possible »

Mais souvenez- vous, si vous vous posez des questions sur l’avenir de votre poste, c’est une « réaction primaire », qu’on se le dise. Si vous dites « touche pas à mon poste », en plus d’être « concertés » vous serez cons-cernés !

 

      La CFDT organise les contacts avec la section CFDT du Conseil Régional de Bourgogne. Espérons que le dialogue social bourguignon est un peu plus développé !

Nous vous informerons très vite sur la réalité de ce qui se passe en Bourgogne pour les agents.

 

Enfin au niveau national, la CFDT, présente au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale a proposé un amendement au projet de loi visant à établir «  l’obligation de négocier préalablement à tout transfert de personnels, mutualisation de services ou regroupement de régions »


Restez branché sur notre blog !

Et n'oubliez pas (article ci-dessous) la grève du 15 mai contre le gel du point d'indice ... c'est la rue qu'on peut peser.

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

 

Interview Présidente Est du 8 mai

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Question CFDT claire ... Demi-réponse de la Présidente : pourquoi tant de secrets, pourquoi instiller le soupçon dans toutes les têtes !  La CFDT questionnera jusqu'à ce que toutes les réponses lui soient données.

Suite aux bruits qui faisaient état de primes significatives versées aux cadres supérieurs de la Région, la CFDT a questionné la Présidente.

Résultat : ces primes existent, mais elles datent du budget primitif 2006 (sous R.Forni), au bénéfice des administrateurs exerçant des fonctions de direction. Elles n'étaient pas alors passées en CTP ! une illégalité à souligner. Décidément le culte du secret n'est pas nouveau à la Région.

Pas de réponse en revanche sur le montant global de ces primes et le nombre de bénéficiaires. Par courrier de ce jour, nous sollicitons ces informations auxquelles la CADA autorise l'accès pour tout citoyen (nous ne demandons pas la prime de chacun puisqu'elle est liée à la manière de servir et donc confidentielle). Nous interrogeons également sur l'évolution de ces primes : ont-elles augmenté cette année.

Nous vous tiendrons informés de la réponse de la Présidente qui assumera peut-être ces choix de gestion du personnel et ne laissera pas les bénéficiaires face à la rumeur, ni les agents dans le doute et le soupçon.

Vous trouverez en pièces jointes la réponse super technocratique de la Présidente et notre 2° lettre ouverte de demande d'infos complètes.

La Secrétaire de la section CFDT
du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

@dresse : cfdt.region@yahoo.fr

 

 

 

 

réponse présidente avec délibération
réponse présidente avec délibération
réponse présidente avec délibération

réponse présidente avec délibération

2° lettre ouverte CFDT de questionnement à Mme la Présidente
2° lettre ouverte CFDT de questionnement à Mme la Présidente

2° lettre ouverte CFDT de questionnement à Mme la Présidente

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Nous tenons à vous faire partager la prise de position très claire de la CFDT dans le débat municipal. Les valeurs du FN sont à l'opposé de ce que nous défendons, il est cohérent d'appeler à voter (le vote c'est la démocratie et la démocratie est inscrite dans le nom et dans les gènes de la CFDémocratiqueT), et d'appeler à faire barrage au FN :

 

" Suite aux résultats du premier tour des élections municipales, la Commission exécutive de la CFDT appelle les salariés à se mobiliser dans les urnes le 30 mars pour faire barrage au FN.

Le premier tour des élections municipales est marqué par une montée très inquiétante du vote d’extrême-droite en faveur du Front national et, en parallèle, par une hausse significative de l’abstention.

La crise économique et sociale qui perdure est évidemment le terreau favorable au repli sur soi. L’absence de visibilité et de sens des politiques menées ces dernières années, par les différents gouvernements, ainsi que la succession des affaires achèvent de semer le doute pour nombre de nos concitoyens. Les postures extrémistes, d’où qu’elles viennent, alimentent la désespérance.

En tant qu’organisation syndicale attachée à la démocratie et aux valeurs de la République, la CFDT ne peut rester ni silencieuse, ni passive. L’issue à la crise passe par la recherche de solutions concrètes aux problèmes de chômage, d’inégalité, de malvivre et de pauvreté. Les solutions prônées par le Front national sont aux antipodes de ce qui peut ramener la confiance et la sérénité pour construire l’avenir. Les logiques d’affrontement, d’isolement national ou de replis communautaires sont sources de confrontation et de violence.

La CFDT appelle les électeurs à se mobiliser et, en toute circonstance, à faire barrage au Front national."

Lundi 24 mars 2014 Commission exécutive confédérale de la CFDT

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
@dresse : cfdt.region@yahoo.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

 

logo

 

 

9 mars : la CFDT n'apppelle pas à la grève ...

contre un accord dont elle fière !

 

La CFDT a signé l'ANI (accord national interprofessionnel) pour la sécurisation de l'emploi... parce nous pensons qu'il apporte des avancées pour les salariés.

Certains syndicats, non signataires de l'accord appellent à la grève le 9 avril ... pas la CFDT, c'est logique !

Les syndicats qui n'ont pas signé l'accord prétendaient que cet accord n'était pas "majoritaire" ... mais entre temps la mesure de la représentativité a été publiée : les syndicats "réformistes" ont la majorité, la CFDT est à moins d'un point de la CGT, FO en 3° position, nettement derrière.

 

La Secrétaire de la section CFDT,
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

logo

 

L'égalité hommes-femmes à la Région ?

 

 

La CFDT demande depuis plus de deux ans un travail sur ce sujet, il est enfin programmé pour le 2° semestre 2013 ! Après avoir nié tout problème, la Région se trouve devant une obligation de faire un rapport annuel sur l'égalité professionnelle ... et de faire si possible évoluer positivement les indicateurs !

 

Voici quelques informations, issues de "clés du social" (un site que l'on ne surait trop recommander) :

 

" Si l’écart des salaires entre hommes et femmes y est moins important que dans le privé (18 % contre 28 %), la place des femmes dans les postes à responsabilité reste encore très limitée (23,4 % des emplois d’encadrement et de direction – rapport annuel 2012 sur l’état de la fonction publique)** et elles restent très nombreuses dans la catégorie C.

Un protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle dans la fonction publique a été signé le 8 mars, journée internationale des femmes. Cet accord est le premier de l’histoire de la fonction publique à recueillir l’approbation des dix organisations syndicales représentatives des trois versants de la fonction publique, ainsi que des représentants de tous les employeurs, y compris territoriaux et hospitaliers.

Il a pour objectif de:

- « lutter contre les stéréotypes et contre toutes les formes de discrimination entre les femmes et les hommes au travail »,
- « mener une politique volontariste de suppression des inégalités salariales »,
- « vérifier le caractère non discriminatoire des processus de recrutement » et « supprimer les freins à l’avancement », notamment en « facilitant l’égal accès aux formations »,
- « prévenir et prendre en charge les violences faites aux agents sur leur lieu de travail »,
- « rendre de droit pour l’ensemble des agents exerçant dans la fonction publique, titulaires ou non titulaires, sans condition d'ancienneté et sans perte de rémunération, quel que soit l’employeur public » le congé de paternité et d'accueil de l'enfant d'une durée de onze jours.

Il rend obligatoire la réalisation d'un rapport annuel sur l'égalité professionnelle et l'élaboration de plans d'action visant à promouvoir cette égalité entre femmes et hommes, dans les Fonctions publiques.

Les administrations de l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics hospitaliers s’engagent par ailleurs à prendre en compte systématiquement les enjeux d’égalité professionnelle dans toutes les concertations et négociations à venir au sein de la fonction publique.

Les parties prenantes se sont aussi engagées à favoriser une représentation équilibrée entre les femmes et les hommes au sein des instances de dialogue social.

Il s’agit en fait d’un accord-cadre qui renvoie à des mesures, à des réflexions ou à des travaux ultérieurs avec chaque employeur public Cependant, pour chacune des 15 mesures définies, des actions et des échéances sont déterminées. Pour l’essentiel, ces actions sont prévues pour 2013, que ce soit l’élaboration de textes officiels (décrets ou circulaires), la création de groupes de travail, la révision des référentiels et des fiches de métiers et celles de concours, les actions de communication, sensibilisation et formation spécifiques. Les indicateurs communs aux 3 fonctions publiques sont définis pour permettre l’établissement du rapport annuel sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique, qui permettra de suivre les progrès accomplis et les points à développer ou renforcer..

 

 

Comptez sur la CFDT pour suivre ce dossier !

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil régional,

Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

Cfdt O S V RVB

 

 

La CFDT signataire
(et fière de l'être)
de l'accord du 11 janvier
sur la sécurisation de l'emploi 

n'appelle pas à la grève le 5 mars. 

 

Vous avez reçu par mail public un tract CGT-FO appelant à la grève le 5 mars pour combattre l'accord du 11 janvier, visant à préserver l'emploi et à sécuriser les contrats dans le secteur privé. 

Cette grève est une grève nationale des organisations qui n'ont pas signé l'accord national ... pour faire échouer cet accord.
Ces organisations entendent faire pression sur le gouvernement, la veille du débat en conseil des ministres (6 mars) puisqu'il faut encore transformer cet accord historique en loi.

CGT-FO affirment que c'est un recul social, mais ne disent pas pourquoi, la CFDT vous a dèjà dit pourquoi elle avait signé
dans ce blog, le 15/01/2013 (cliquez ici pour relire ).

 

La CFDT a signé et sait pourquoi,
elle reste logique et n'appelle pas à la grève


Localement ces organisations lancent un appel fourre-tout sur des revendications "conseil régional". La CFDT partage la plupart de ces revendications même si elle préfèrerait plus de précision. D'autres revendications sont clairement démagogiques : le passage en B pour tous les encadrants (le débat est en cours pour les agents des lycées), ce serait bien, mais ça signifierait créer au moins 2 postes par établissement (soit plus de 120 postes en plus dans les lycées alors que la Région affiche un budget constant !).

Si on veut se faire plaisir, on  peut aussi revendiquer le SMIC à 5000 euros, les 30 semaines de congès payés et la grossesse à 3 mois !!! Restons sérieux.

    Pire : tous les encadrants en B d'un coup, ce serait aussi très dangereux :
imaginons un chef cuisine qui n'a pas le concours ou ne remplit pas encore  les conditions pour être nommé en B... si la Région ouvre un poste en B, il se retrouvera avec quelqu'un au dessus de sa tête, recruté à l'extérieur sur le poste créé ! Ce n'est pas le but, non ??

 

 

La CFDT juge le nombre de postes B prévus dans les lycées par la Région trop faible (6 cuisiniers et 6 chefs d'équipe pour la région + tous les AMI), et demande une progression des postes B dans les années à venir, mais estime que la méthode est bonne : transformer les postes C en poste B progressivement et seulement quand on peut nommer un agent dessus.

Par contre la CFDT revendique que dès cette année la décision soit prise de classer tous les responsables d'EMOP en B.... les autres régions l'ont fait... pourquoi la Région Franche-Comté refuse-t-elle d'en parler dès aujourd'hui ?

 

 

 

N'ALLEZ PAS MANIFESTER
CONTRE UN ACCORD QUI SAUVERA DES EMPLOIS DANS LE PRIVE
EN CROYANT MANIFESTER POUR PRIMES ET AVANCEMENTS A LA REGION ...
NE MELANGEONS PAS TOUT !

 

 

 Et pour celles et ceux qui n'ont pas écoutez les infos ni lu notre blog pendant les vacances : relisez notre article  "suppression du jour de carence"    

 

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

logo
 
 
 Rappel : Dans les lycées de Franche-Comté, la "pétition pour la reconnaissance de l'accueil comme spécialité" circule bien.(Voir notre article précédent)  Il serait intéressant qu'un maximum remonte avant le CTP du 8 février.
 
 
smile sourinat
 
La négociation de l'accord national interprofessionnel
sur la sécurisation de l'emploi s'est terminée vendredi 11/01,
avec des avancées intéressantes pour les salariés.
 
Une fois n'est pas coutume : en général nous avons choisi de nous nous concentrer sur les informations qui concernent directement les régionaux-territoriaux, mais ce projet d'accord ambitieux (le bureau national de la  CFDT se prononcera le 17), mérite d'être connu de tous.
Voici un extrait du communiqué de presse CFDT :
 
"Pour la CFDT, il y avait quatre sujets incontournables :
  • La création d’une complémentaire santé pour tous les salariés et demandeurs d'emploi (jusqu'à 12 mois d'indemnisation) avec un financement de l'employeur ;
  • La mise en place de droits rechargeables à l’assurance chômage, afin que les demandeurs d’emploi qui retrouvent un travail ne perdent pas les droits déjà acquis ;
  • La taxation des contrats courts avec une augmentation significative de la cotisation patronale d’assurance chômage
  • L’encadrement des temps partiels imposés.
Au-delà de ces sujets, le texte contient d’autres avancées pour les salariés :
  • La création d’un compte personnel de formation tout au long de la vie ;
  • L’amélioration de la portabilité de la couverture santé-prévoyance pour les demandeurs d’emploi ;
  • L’élargissement des possibilités de formation pour les jeunes en CDD ;
  • La création d’une prime pour les demandeurs d’emploi en Contrat de sécurisation professionnelle qui arrivent en fin de droits à l’assurance chômage ;
  • La participation des salariés aux conseils d’administration ou instances dirigeantes des entreprises, avec voix délibérative ;
  • Un rôle plus important pour les instances représentatives du personnel ;
  • L’encadrement favorable aux salariés des accords de maintien de l’emploi."
 
Si vous voulez en savoir plus allez sur  : cfdt.fr

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)
 
 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

O1901081870560607143Rectificatif pétition.

 

Les agents de la direction de la formation ont signé, pour certains, une pétition contre le déménagement à Planoise.
Nous tenons à signaler à toutes et tous qu'une phrase à été ajoutée par des agents stigmatisant le quartier de Planoise. Même si des agents ont exprimé cela en réunion,c'est leur crainte, on l'entend, mais la CFDT, qui s'attache à la mixité sociale et à la présence de services publics dans les quartiers ne peut pas cautionner cette phrase, la pétition sera donc remise à l'administration sans le logo de la CFDT.

Nous signalons néanmoins le profond malaise qui règne dans cette direction et demandons à l'administration des groupes de travail pour répondre aux propositions des agents qui seront également transmises directement à l'administration, mais ne constitue pas davanatage un document CFDT.
La Secrétaire de la section CFDT
D.Aubry-Frelin

Voir les commentaires

Published by CFDT - Positions CFDT

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>
Haut

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog