Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le blog tosregio

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

 

Certains directeurs ont annoncé ce matin que le CET ne serait pas monétisé parce que les vilains syndicats avaient boycotté le CTP !
C’est une basse manœuvre de désinformation.

 

 

Pourquoi est-ce que ça ne tient pas debout ?

 


1/ Parce que le Vice-Président a annoncé dès le 7 octobre (date initiale du CTP repoussé à l’initiative de la Région) que l’Exécutif avait décidé de ne pas monétiser
(la Présidente avait déjà donné la tendance
au personnel réuni devant l’entrée de la plénière)

 

2/ Parce que le dossier CTP confirme également que le CET ne sera pas monétisé. Contrairement à ce qui est dit dans l’Est d’aujourd’hui, le CTP devait seulement donner un avis sur le projet de NON-Monétisation qui lui était soumis, la preuve :

 

CTP recadré

 

 

 3/ Parce que le CESR examine aujourd’hui même sur les orientations budgétaires

avec une progression de la masse salariale de 2% qui permet tout juste de couvrir les avancements et promotions  (même en tenant du gel des salaires au niveau national) >>> donc mauvais temps pour l'emploi et la carrière !


4/ Parce que la monétisation aurait dû passer en plénière le 29/10 et que donc  les élus auraient forcément reçu 12 jours avant un rapport proposant cette décision qui implique une décision budgétaire. Nous vous invitons à interroger les élus de votre choix sur ce sujet et nous mettons la Région au défi de présenter un tel rapport, envoyé aux élus.


5/ Parce que s’il y avait eu un nouveau projet comportant la monétisation du CET le jour du CTP de vendredi, le Vice-Président aurait invité les organisations syndicales à siéger sur ce projet et non sur la lettre adressée à la secrétaire de la section CFDT qui ne parlait que du temps de travail (elle vous a été envoyée par la Présidente).


6/ Parce que la Région avait la possibilité juridique de reconvoquer le CTP dès lundi et alors elle pouvait réunir valablement le CTP même sans quorum et faire passer son projet en plénière du 29/10 (donc  avant la date du 5/11 à laquelle il faut avoir passé les délibérations visant à monétiser… mais pour ne pas monétiser inutile de délibérer)…
or aucune convocation en vue car il n'y a pas de projet (voir notre article d'hier) !


7/ Parce qu’aucune organisation syndicale ne serait assez stupide pour boycotter un CTP ouvrant des avantages à 158 agents …  alors 5 organisations, on n’en parle pas !

 

La manœuvre ne vise qu’à discréditer les organisations syndicales et à diviser le personnel. Nous ne pensions pas que l’on tomberait si bas !

 

 

 

***

Ce n'est pas pour autant que l'on oublie les manifs pour les retraites :

 

le jeudi 28 octobre :

 

MANIFESTATIONS :

BESANCON 14H Place de la révolution
MONTBELIARD 14h Place du champ de foire
PONTARLIER 17h30 Place d’Arçon
DOLE 10h Avenue de Lahr 
LONS LE SAUNIER 14h30 Place de la liberté
St CLAUDE 10h Sous préfecture
CHAMPAGNOLE 15h Oppidium
VESOUL 14h Rond point de Besançon
GRAY 17h   Parking Mavia
BELFORT 10h Maison du peuple

 

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional,
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

Et après le boycott ??? 

 

Nous avons reçu quelques mails après le compte-rendu du boycott du CTP et de ses raisons (voir l'article ci dessous« Flash CTP du 22/10 ») ; tous posaient la même question : que va-t-il se passer après ?


Pour répondre à votre besoin d'information juridique :


> Le décret de 1985 sur les CTP dans la Territoriale prévoit en son article 30 :

  « Les deux tiers au moins des membres doivent être présents ou représentés lors de l'ouverture de la réunion. Lorsque ce quorum n'est pas atteint une nouvelle convocation est envoyée dans le délai de huit jours aux membres du comité, qui siège alors valablement sur le même ordre du jour, quel que soit le nombre de membres présents. »

 



L’ordre du jour comportait 1/ approbation du PV du 28/06, 2/Bilans d’étape de la réorganisation de la Région et des Directions de la Communication et des Ressources humaines ; 3/Application du décret modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps ; 4/Présentation de MACAO et OLGA ; Création d’une régie pour le FRAC.

 

 

 

Donc aucun point d’ordre du jour ne peut être rajouté, en revanche, le contenu des dossiers peut être modifié : y aura-t-il un discours rassurant sur la possibilité de choisir entre les 3 formules ARTT et la possibilité de récupérer, une crispation ou un maintien en l’état ?

 

 

Les représentants du personnel attendent donc de recevoir dès aujourd’hui lundi une convocation.

 

Même en l'absence des représentants du personnel (ce qui n’est absolument pas décidé) la Région pourra donc tenir valablement et sans délai le CTP sur le même ordre du jour et donc passer des décisions issues de son rapport en CTP (*) lors du conseil régional le 29/10/2010

 

   

Y-a-t-il matière à délibérer ?

-          On n’a jamais vu qu’il y ait besoin de délibérer pour lancer une réflexion sur l’aménagement du temps de travail, à moins que l’Exécutif  veuille faire valider en plénière, avant tout débat,  la remise en cause du choix possible entre les 3 formules ARTT et ainsi tout verrouiller ??
Ce serait trop énorme ! On ne veut pas croire que cela serait voté !

 

-          Il n’y a pas matière non plus à délibérer sur la non-monétisation du Compte-épargne-temps, puisque seule la monétisation aurait nécessité une délibération avant le 5 novembre.

 

-          Alors sur les points d’ordre du jour : la restructuration des services : ce n’est qu’ « un bilan » d’étape qui était à l’ordre du jour du CTP, avec un rapport final prévu au CTP du 3 décembre, donc normalement ça doit passer en décembre.

-          MACAO et OLGA (informatique) ne fait pas l’objet  d’un avis du CTP mais seulement d’une information aux représentants du personnel

-          Par contre, la création d’une régie pour le FRAC doit faire l’objet de l’avis du CTP avant délibération.  

 

***

Pour mémoire :

 1/ Rappelons que les représentants du personnel ont demandé le retrait de ce rapport à l'ordre du jour du CTP du 22/10 :

(*)

 

 

CTP-recadre-copie-1.jpg 

  

2/ Pour mémoire : le CTP donne un avis, la collectivité peut toujours passer outre (ce qui ne sera pas une première : pour exemple l'avis défavorable du CTP sur les restructurations... qui continuent à l'identique, d'où l'importance de votre mobilisation.

 

 

***



 

Voilà donc les quelques apports juridiques que nous sommes en mesure de vous apporter sur la situation telle qu’elle est  aujourd’hui.

Pour le reste, tout ce que l’on peut dire, c’est que la plus grande vigilance est de mise et que votre mobilisation reste essentielle pour défendre un règlement ARTT qui a fait ses preuves
.

Pour nous les 3 formules ARTT et les modalités de récupération sont des acquis essentiels pour  tous les agents … et pour la collectivité (limitation de l’absentéisme, des transports etc.) !!

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional,
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

P.S : N'oubliez pas de lire notre 1er "Flash CTP" de vendredi, ci-dessous

           

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CTP

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Ouverture du côté des syndicats ...

refus et proposition "limite" du côté de la Région !

 

Voici le texte de la déclaration intersyndicale avant ouverture du CTP :

 

declaration-intersyndicale-avant-CT-du-22-10-copie-1.jpg

 

Le CTP était au grand complet, titulaires et suppléants tous présents côté administration, experts etc, la salle Forni n’y suffisait pas !

 

Les organisations syndicales étaient prêtes à débattre de points d’ordre du jour non négligeables comme la réorganisation des services sous réserve de retrait du dossier n°3 proposant la non-monétisation du CET et la remise en cause du règlement ARTT.

Après trois quart d’heures d’attente, M.Bontemps est venu nous dire que notre interprétation n’était pas la bonne.

Il a clairement refusé de préparer les dossiers importants en groupes de travail issus du CTP, refusé de recevoir les organisations syndicales ensemble, une ou plusieurs fois en réunion de négociation, pour arriver en CTP avec un projet relativement abouti et aussi consensuel que possible.

Des réunions syndicat par syndicat sont proposées avant chaque CTP (Diviser pour mieux régner !), mais ce n’est pas toujours le même discours qui est tenu aux uns et aux autres. Il n’est plus possible de travailler ainsi … les organisations syndicales ont du reste fortement boycotté les dernières réunions pré-CTP sans véritablement se concerter !


Est-ce scandaleux de demander à travailler sur les dossiers en amont du CTP, dans un groupe de travail où figurent toutes les organisations ? Apparemment oui !
Ce que veut la Région aujourd’hui, ce sont des représentants du personnel qui votent pour ou contre, mais qui ne construisent rien, qui ne peuvent pas être force de proposition, d’amendements… : donc soit des bénits-oui-oui , soit des opposants, pas des partenaires dignes d’être écoutés.

 

ceriseLa cerise sur le gâteau : M. Bontemps a proposé de substituer au point n°3 la lettre qui a été adressée personnellement à « Madame Dominique Aubry-Frelin, Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional » dont nous vous avons lu d’amples passages en réunion d’information le 18/10, salle d’Orival, et qui vous a été transmise en lettre ouverte par la Présidente.

 


>>> L’intersyndicale a donc refusé de siéger puisque cette lettre ouverte,
> d’une part ne fait que développer le point n°3 dont nous demandions le retrait, > et d’autre part n’a jamais figuré au dossier CTP.

 

Qu’une lettre personnelle se transforme en lettre ouverte, s’est déjà rare, qu’elle se transforme en dossier CTP, c’est inédit et ça frôle la provocation !

 

Ce CTP pouvait être une occasion de renouer le dialogue, la Région a fermé la porte et va bien sûr prétendre que ce sont les organisations syndicales qui bloquent par "posture politique "... jusqu'où ne faut-il pas aller ! Notre posture est , a été et restera la défense des agents.

  

 

Mme la Présidente reproche en outre à la CFDT de ne pas avoir communiqué sa lettre au personnel : depuis quand la CFDT doit-elle servir de porte-parole à la Présidente ? De plus, sans que rien ne nous y oblige, par simple souci de transparence, nous vous en avions lu d’amples passages en réunion d’information du 18/10 !

 

***

Contre le projet de réforme des retraites :

nouvelle moblisation Jeudi 28 octobre
Notre blog vous communiquera les infos habituelles.

 

La Secrétaire de la section CFDT, Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

*

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CTP

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

 

Nous nous laissons pas acheter
notre vie perso pour 4 sous de CET.

M. Bontemps dans sa réponse à l'Est laisse entendre que le CET monétisé est encore possible... si on est sages...
alors que c'est le contraire qui est écrit dans le dossier CTP !

 

Comme ça si les agents et les organisations syndicales ne se taisent pas  ce sera de leur faute si vous perdez de l'argent !
Ce n'est pas du fil chirurgical, c'est de la grosse ficelle !

 

La monétisation ne concernent que 158 personnes et encore, parmi eux, beaucoup ont peu de jours et d'autres ne veulent pas sortir en argent (trop mal payé et imposable) !
Les mêmes qui souhaitent se faire payer des jours (cadres qui n'arrivent pas à prendre leurs jours essentiellement) seront tout aussi touchés que les autres s'ils doivent faire 24 jours de fous en plus, d'ailleurs ils le savent bien !

L'intérêt de tous sans exception c'est la préservation de notre règlement ARTT ! N'acceptons pas de nous laisser diviser, de nous laisser acheter !!!

Rendez-vous à 11h30 sous les fenêtres de la Présidente,

Terrasse de Grammont (entrée par la Doc)

 

Comptez sur vous-mêmes, vous pouvez compter sur nous ! A toute !

 

 

D.Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

Voir les commentaires

Published by CFDT

+ Attention : en tout bas de page : texte CTP dont on nous signale qu'il n'a pu être ouvert en pièce jointe à notre mail d'hier.

 

 

Lettre ouverte intersyndicale à Mme la Présidente.

 

 

Voici la lettre ouverte par laquelle les organisations syndicales décrivent à Mme la Présidente le processus d'échec du dialogue social tel qu'elles le vivent aujourd'hui. Vous comprendrez pourquoi votre mobilisation de jeudi est essentielle (voir modalités d'action ci-dessous et message précédent). La pétition remonte bien.

 

lettre-ouverte-Pres.-signee-copie-3.jpg 

 

   Pour mémoire, Modalités d'action :

1/ La pétition qui tourne dans les services jusqu'à mercredi soir, cherchez dans votre service qui était en réunion et a rapporté la pétition, sinon, vous pouvez nous contacter par mail : cfdt.region@yahoo.fr


+

2/ Un grand rassemblement
pendant l'Exécutif régional du jeudi matin,

à 11H30

(donc hors temps de travail
et sans perte de salaire : débadgez)

sur la Terrasse de Grammont
(entrée par la Documentation)

 

Dossier CTP :

  Propositions-CTP-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Secrétaire de la section CFDT, Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11) 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

 

Lettre ouverte intersyndicale à Mme la Présidente.

 

 

 

Voici la lettre ouverte par laquelle les organisations syndicales décrivent à Mme la Présidente le processus d'échec du dialogue social tel qu'elles le vivent aujourd'hui. Vous comprendrez pourquoi votre mobilisation jeudi es essentielle (voir modalités d'action ci-dessous et message précédent). La pétition remonte bien.

 

 Lettre ouverte intersyndicale 

 


Pour mémoire, Modalités d'action :

  1/ Une pétition qui tourne dans les services jusqu'à mercredi soir, cherchez dans votre service qui était en réunion et a rapporté la pétition, sinon, vous pouvez nous contacter par mail : cfdt.region@yahoo.fr


+

2/ Un grand rassemblement
pendant l'Exécutif régional du jeudi matin,

à 11H30

(donc hors temps de travail
et sans perte de salaire : débadgez)

sur la Terrasse de Grammont
(entrée par la Documentation)

 

 

La Secrétaire de la section CFDT, Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11) 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

  Voir horaires manifs retraites du 19 en bas d'article !

 

Touchez pas à notre ARTT !

 

Votre présence ce matin à notre réunion d'information le prouve : le personnel de la Région tient à son régime ARTT et entend le faire savoir.

 

Tous ont compris que malgré les paroles d'ouverture, la région veut limiter le dialogue social au CTP : jamais aucune négociation d'envergure ne s'est faite comme cela (primes, RTT des lycées, locaux etc)

Or le dossier CTP du 22/10 nous propose de donner un avis sur un processus de réforme, mais en fixant déjà les points durs : révision du choix des 3 formules ARTT, remise en cause des récupérations ! C'est inacceptable.

 

Il a été décidé d'agir pour l'instant par deux moyens :

 

1/ Une pétition qui tourne dans les services jusqu'à mercredi soir, cherchez dans votre service qui était en réunion et a rapporté la pétition, sinon, vous pouvez nous contacter par mail : cfdt.region@yahoo.fr

+

2/ Un grand rassemblement
pendant l'Exécutif régional du jeudi matin,

à 11H30

(donc hors temps de travail
et sans perte de salaire : débadgez)

sur la Terrasse de Grammont
(entrée par la Documentation)

   La pétition vous permet de participer même si vous êtes absent,
mais votre présence physique au rassemblement

est primordiale pour peser dans la balance !

Aujourd'hui, vos représentants ne peuvent plus faire sans vous !
Venez vous faire entendre en direct.
 

 

L'intersyndicale se réunit aujourd'hui à 13h30 pour organiser les suites.

 

 

Mobilisation nationale contre le projet de réforme des retraites
c'est une semaine décisive, grève et manifestations :

 

 

 

Place de la révolution

 

BESANCON

 

14h

 

Place du champ de foire

 

MONTBELIARD

 

14h

 

Place d’Arçon

 

PONTARLIER

 

17h30

 

Avenue de Lahr

 

DOLE

 

10h

 

Place de la liberté

 

LONS LE SAUNIER

 

14h30

 

Sous préfecture

 

St CLAUDE

 

10h

 

Place Renet

 

VESOUL

 

14h

 

Parking Mavia

 

GRAY

 

17h

 

Maison du peuple

 

BELFORT

 

10h

 

La secrétaire de la section CFDT du Conseil régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

Attaque frontale contre l'ARTT
dans les services administratifs

 

 

 

En général après un conflit, on cherche l’apaisement, ou le compromis.

M. Da Costa et Bontemps ont bien organisé une réunion le 7 octobre
avec ce but affiché, mais nous vous l’avions dit (voir notre article du 7)
cette réunion paraissait plutôt destinée à durcir la situation.

La CFDT avait fait des propositions constructives sur l’organisation concrète du dialogue … il n’en a pas été débattu une seconde.

Pourquoi ?? lorsqu’on prépare une attaque frontale, on ne s’amuse pas à discuter, les menaces évoquées en fin de réunion se concrétisent : vos représentants du personnel ont reçu le dossier CTP : c’est non seulement le refus de monétiser le compte-épargne temps qui est décidé, mais une remise en cause totale du règlement de temps de travail des services administratifs qui est envisagée

 

 On va encore nous dire que le projet n’est pas finalisé et qu’on entame à peine les discussions, mais les grandes lignes sont déjà écrites noires sur blanc dans le dossier CTP ! 
 remise en cause le choix entre les options 35-37 et 39h
(35h = zéro jours ARTT)

 remise en cause des possibilités de récupération.


Ce qui est proposé va encore plus loin et dans le même sens (négatif)que le précédent projet, ce sont les mêmes problèmes qu’avec les fermetures imposées à la puissance dix :

-  plus de marge de manœuvre pour concilier vie personnelle et vie professionnelle (rendez-vous médicaux, coup de fatigue, enseignants absents…)
- transports et donc fatigue et frais de transports accrus pour des agents venant souvent d’assez loin,
- plus de vacances scolaires avec les enfants : frais de garde, de centres aérés accrus

 
Là les mères de famille sont prioritairement visées et nous ne comprenons toujours pas que la Présidente soutienne une telle orientation.


- impossible de limiter son temps de travail à 7h par jour … donc heures supplémentaires sans compensation.
Et là tous sont visés, sans doute les cadres en priorité, mais aussi leurs collaborateurs dont ils auront besoin quand ils seront là !

La Région prétend que c’est revenir à l’esprit des 35h, mais l’esprit des 35h n’était-il pas de créer des emplois ? … or aujourd’hui la Région, même si elle s’en défend, réduit au maximum ses effectifs.

 

Il n’y a qu’à voir, dans les lycées, les congés maladie d’un mois non remplacés… en ce moment c’est encore pire. La théorie c’est « on tiendra bien jusqu’aux vacances » et on ne remplace pas. Les contractuels du siège sont poussés vers la porte.

 

La Région
* n’offre plus aucune avancée sociale à ses agents (primes bloquées, aucune ouverture sur une participation aux Mutuelles, le projet de titulaires-remplaçants dans les lycées annoncé par la Présidente tombé aux oubliettes etc)

* leur demande toujours plus

* et veut encore leur enlever les avantages qui ne coûtent rien !


Faut-il pourrir la vie des agents pour bien gérer une collectivité, faut-il mépriser leurs représentants en organisant une réunion de pseudo dialogue social au moment même où l’on prépare un mauvais coup.

Pourtant le dialogue social et la conciliation vie privée-vie professionnelle ne coûtent rien mais n’ont pas de prix.

 

 

Nous vous invitons à participer nombreux à une réunion d’information-débat qui aura lieu le lundi 18 octobre
salle d’Orival de 10h45 à 12h

(merci d’être à l’heure,

 il faut libérer la salle pour Amical à 12h).
A l’origine organisée par la CFDT pour parler des restructurations de services qui doivent être présentées au CTP, elle sera essentiellement consacrée à la question de l'ARTT… d’ailleurs le dossier CTP ne contient pas encore le projet de restructurations !).

 

La CFDT a contacté toutes les organisations syndicales pour mettre en place les conditions de notre unité et de notre réplique (déjà une majorité de réponses sont arrivées)

 

Vous êtes toutes et tous concernés,
nous avons besoin de tous pour débattre et agir.

On est à un tournant de l'histoire sociale de la Région,
c'est à nous tous de faire aller le navire

dans la bonne direction ou dans la galère !

 

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional 
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)




Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif         1285855163-copie-4.jpg

 

 

 

 

 

 RETRAITES : LE 12 OCTOBRE, 

C’EST L’UNE DES DERNIERES OCCASIONS

DE FAIRE BOUGER LA LOI ! 

 

Malgré les mobilisations de ces derniers mois contre le projet de loi gouvernemental sur les retraites, l’Assemblée nationale n’a modifié le texte qu’à la marge. Pour la CFDT, le compte n’y est pas. La loi doit bouger au Sénat : c’est tout l’enjeu du 12 octobre. Mobilisons-nous massivement !    

 

  • Le projet de loi a trop peu évolué…

Les mobilisations massives qui ont eu lieu depuis plusieurs mois n’ont pas été inutiles. Une majorité de Français partage aujourd’hui l’idée que cette réforme est injuste. De son côté, l’Assemblée nationale a légèrement modifié le projet gouvernemental :   

  • le taux d’incapacité au-delà duquel on pourra partir en retraite à 60 ans a été abaissé de 20 % à 10 % ; 
  • il suffira de 2 ans de carrière, et non plus de 15 ans, pour bénéficier d’une retraite de la fonction publique.

Mais pour la CFDT, le compte n’y est vraiment pas ! 

 

 Ces petites avancées ne changent en rien le contenu général de la réforme gouvernementale qui demeure profondément injuste. Le texte est en débat au Sénat. Nous devons encore faire bouger la loi pour obtenir : 

 

  •  que tout salarié puisse bénéficier de sa retraite pleine et entière, quel que soit son âge, dès qu’il a atteint la durée de cotisation d’une carrière complète ;
  • l'âge légal à 60 ans 
  • que les salariés ayant cotisé à différents régimes de retraite ne soient plus pénalisés ;
  • que les salariés ayant eu des carrières accidentées, notamment les femmes, puissent continuer de bénéficier de la retraite à taux plein dès 65 ans ;
  • que soit véritablement prise en compte la pénibilité .

 

La loi n’est pas votée, tout est encore possible. Le mardi 12 octobre, mobilisons-nous nombreux !

Et le samedi 16, on continue en manif 

Modalités pratiques :

- Rappelons encore que dans la territoriale le retrait sur salaire est proportionnel au temps de grève (1h minimum), que pour un salaire de 1500 euros, le retrait est d'environ 13 euros pour 1H
- Vous n'avez aucune obligation de prévenir la veille de votre intention ou non de faire grève, le jour même soit vous n'êtes pas là de la journée et ça se voit, soit vous indiquez combien de temps vous faites grève.

 

Lieux et heures de manif :

 

 

Place de la révolution

 

BESANCON

 

14h

 

Place du champ de foire

 

MONTBELIARD

 

14h

 

Place d’Arçon

 

PONTARLIER

 

 

Avenue de Lahr

 

DOLE

 

10h

 

Place de la liberté

 

LONS LE SAUNIER

 

14h30

 

Sous préfecture

 

St CLAUDE

 

10h

 

Place Renet

 

VESOUL

 

14h

 

Parking Mavia

 

GRAY

 

14h

 

Maison du peuple

 

BELFORT

 

10h

 


 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

interco_rvb_logo_cfdt-copie-1.gif

 

Réunion dite "dialogue social" du 7 octobre 2010

 

 

 

Suite au mouvement social des 23 et 24 septembre, une réunion consacrée au dialogue social a été organisée cet après-midi en remplacement du CTP ... sans doute dans une perspective d'apaisement.

Ce fut un moment mémorable et affligeant !

 

Cette réunion a commencé par une  introduction de M.Bontemps
- niant les problèmes de dialogue social (n’y a-t-il pas plus de CTP que la loi ne l’oblige…),
- soulignant que la présence de plusieurs représentants par syndicats nous avait été concédée (une vraie aumône) mais qu’elle n’était pas nécessairement une bonne chose,

- et reprenant l’antienne bien connue des améliorations apportées par la Région aux agents des lycées et des difficultés financières des collectivités locales.

 

La  CFDT a souligné que les améliorations évoquées étaient vraies (primes, NBI, visites médicales…) mais qu’elles étaient toutes antérieures à la rupture du dialogue social depuis 6 mois qui est à l'origine du mouvement, et qu’il ne fallait pas tout ramener à des questions budgétaires : le respect et le dialogue ne coûtent rien mais n’ont pas de prix !

 

Toutes les organisations syndicales ont tenté de faire comprendre
- le malaise des agents,
- la souffrance suscitée par les restructurations au siège,
- l’inquiétude forte des agents des lycées voyant que les congés maladie ne sont plus remplacés
- et craignant que les départs en retraite ne soient pas compensés.

 

Quelques propos intéressants de M.Bontemps :
« On ne créera pas de postes »,
« On n’a pas dit qu’on allait supprimer 25 postes dans les lycées » (un chiffre à retenir ?)
« A aucun moment l’exécutif ne s’est posé la question des remplacements de départs en retraite ». … ah bon ???
En parlant des restructurations au siège, alors que les organisations venaient de parler de la souffrance de services entiers : « S’il y a une vingtaine de cas, on les traitera ». M. Bontemps traite les problèmes par la négation.

 

Pendant toute cette réunion nous avons assisté à la négation du malaise social et à la critique des actions menées par les organisations syndicales : en résumé « négationnisme » et mépris.

 

Nous avons au moins appris 3 choses :



-         que dans les lycées, les agents avaient le droit de consulter l’intranet (infos syndicales, DRH, Amical…) sur temps de travail... quel scoop ! Lorsque nous avons demandé à voir la circulaire (dont on nous parlait) qui en aurait informé les gestionnaires, il nous a été répondu que du moins c’était  « extrêmement clair » pour la Région. Alors si vous avez des soucis sur ce sujet, faites nous remonter très vite vos problèmes !

-         que les congés imposés n’étaient pas tout de suite à l’ordre du jour, mais que ça pourrait être pire : la menace de 35h sans RTT a été évoquée de manière à peine voilée, et là nous aurons besoin de vous toutes et tous pour sauver ce qui nous reste d’oxygène dans notre travail.
Il nous a été rappelé que le règlement de temps de travail a été négocié au siège sous la Présidence de M. Humbert ... quel bon prétexte ce pourrait être pour s'asseoir dessus !

  

-         Et enfin, en apothéose il nous a été annoncé que le Compte-épargne temps ne serait pas monétisable à la Région et sur ce sujet nous pouvons vous certifier qu’il n’y a pas même eu un simulacre d’un débat : une illustration en direct de ce qu'on appelle le dialogue social aujourd'hui !
Le débat d'actualité(date butoir du 5 novembre) ... on n'en discute pas une minute dans un débat censé être consacré au dialogue social !

 

La Secrétaire de la section CFDT du Conseil Régional
Dominique Aubry-Frelin (06 82 13 75 11)

 

 



 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualité

  le blog tosregio

NOUVEAU ! Le blog tosregio évolue, il devient le blog CFDT d'information de tous les agents du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, sièges et lycées de Bourgogne-Franche-Comté. Le blog CFDT, c'est la garantie d'une information immédiate, accesible sur les intranets non encore fusionnés, Mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez !

Hébergé par Overblog