Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog tosregio

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>

La "prime CIA exceptionnel pouvoir d'achat" versée aux catégories C et B (200 euros bruts) avait initialement été annoncée en juin, avec la prime CIA annuelle habituelle.

Attention, elle sera votée seulement par l'assemblée plénière du conseil régional de juin, donc versée en juillet ... ne la prévoyez pas dans votre budget- vacances de juillet !

***

La CFDT travaille en Région, mais aussi nationalement au pouvoir d'achat des agents. A force de faire des mesures correctives, pour rattraper le SMIC ou autre, les grilles de rémunération sont devenues illisibles et délirante : en échelle C1 on peut prendre 7 échelons sans avancer d'indice !!! C'est désespérant pour les agents.
Le gouvernement doit absolument revoir les grilles dans toutes les catégories et augmenter le point d'indice ...

Attention budget

La secrétaire adjointe de la section CFDT
Dominique AUBRY-FRELIN
06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT

Un comité technique dense et rondement mené.
La CFDT s’est abstenue sur deux dossiers,

plus parce qu'ils présentaient des zones d’incertitude
(aspect non finalisé des dossiers soumis à notre avis),
que parce qu'ils étaient négatifs sur le fond.

 

1/ Bilan social


C’est un document passionnant pour connaître les évolutions de notre collectivité. La CFDT a fait une déclaration pour le commenter (que vous trouverez ci-dessous en pièce jointe) ; mais c’est une simple information qui n’appelle pas de vote des représentants du personnel. 

2/Mise à jour du tableau des effectifs.

Difficile de juger en toute connaissance de cause, puisque la répartition des postes selon des critères objectifs n’est pas encore réalisée. Nous avions eu un premier état des lieux (très insatisfaisant), mais qui démontrait néanmoins que le lycée Hipoolyte Fontaine était sur-doté et c’est là que la Région crée un poste d’encadrement de maintenance en supprimant un poste à l’entretien !
Pour faire simple, la réponse de l’administration est « si, si, faites nous confiance, il y avait un besoin » … la CFDT veut bien faire confiance, mais avec des preuves, pas en aveugle !
Etant donné
-  le cas d’Hippolyte Fontaine,
-  l’absence de tableau de répartition des effectifs,
-  et la tendance au recrutement accéléré de contractuels constaté dans le bilan social, la CFDT est amenée à s’abstenir.

 

3/ Plan de formation 2022-2024


Nous avions déjà mentionné notre satisfaction face au plan de formation en réunion de dialogue social ; donc la CFDT confirme son avis par un vote positif en CT.
Nous sollicitons néanmoins une étude du reste à charge des agents après remboursement …ce qui sera fait. En effet certains agents semblent hésiter à partir en formation pour raison financière.

 

4/ Dérogation pour l’apprentissage des mineurs en cuisine
Le secteur public n’avait pas de possibilité d’accueillir des jeunes mineurs en cuisine, car il leur était par exemple interdit de se servir d’un couteau ! Dans le privé la dérogation était donnée par l’Inspection du travail, dans le public, rien n’était prévu.
Les textes ont changé, la Région cherche à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaire pour accueillir ces jeunes, qui CAP en poche partiront peut-être dans le privé, mais deviendront peut-être nos collègues ! Et on en a besoin !
La CFDT vote évidemment Pour

 

                    5/ Immobilier


La question des locaux, Viotte, Elithis … n’est ni une question simple, ni une question totalement tranchée. Ces évolutions génèrent toujours des craintes et interrogations … la question des stationnements n’est pas règlée, loin s’en faut et nous resterons très vigilants : pas de règle absurde qui laisserait des places vides et des agents qui tournent ! !

Pour toutes ces raisons, la CFDT s’est abstenue, par manque de visibilité sur l'avenir.

 

Quelques points positifs sont à relever :
- La CFDT a fait remarquer qu’il était peut-être dommage de « rendre » tous nos locaux : l’administration nous a appris qu’elle conserverait une « réserve immobilière ». C’est une bonne nouvelle, puisque nous savons que nous allons très vite accueillir une centaine d’agents nouveaux (renforts de services existants, FEADER transféré de l’Etat, Natura 2000), et d'autres s'il y a de nouveaux transferts.

-    L’acquisition prévue (vote en plénière le 2) de locaux supplémentaires : 1200 m2 à Besançon (RdC de Viotte) et 1840 m2 à Dijon (4 niveaux de la Tour Elithis).

Points négatifs : 
-    La CFDT n’a toujours pas obtenu les plans de Viotte avec localisation prévisionnelle des postes de travail … ce qui est demandé depuis des mois ! Ca devient agaçant.
Elle a reformulé sa demande autrement, pour que la réponse soit peut-être plus facile (… après on séquestre les sourds !
🤣)
Nous demandons  à être informés des surfaces de bureaux seuls (sans communs, couloirs, toilettes etc) par étage et le nombre d’agents prévus.

- Nous avons fait remonter à l’administration le besoin d’une « lettre de Viotte » et/ou d’une Foire aux questions sur le sujet… le besoin de communication est reconnu, mais on nous répond plutôt « on reprend les concertations avec les nouveaux paramètres (effectifs en hausse, surfaces nouvelles...).Pas vraiment le noir sur blanc que l’on souhaiterait !
La diminution du nombre de casiers serait une fake news … à suivre.

***
Devant nos interrogations persistantes et insatisfaites, le Vice-président s’engage à remettre le dossier à l’ordre du jour. D’où notre abstention … qui permet le passage du dossier à la plénière de juin.

 

6/ Attribution des logements de fonction en NAS

Première chose : ce nouveau règlement va mettre fin aux 100 heures supplémentaires demandées aux agents de Bourgogne … qui étaient parfaitement illégales et très mal encadrées (c’était un peu « j’ai besoin de vous demain … au fait, ce sera sur les 100 heures ».


Le système proposé ressemble au système franc-comtois qui fonctionnait plutôt bien (même si l’on n’avait pas trouvé partout les 3 agents de maintenance nécessaires). 
Mais surtout ce dossier apporte des améliorations au règlement franc-comtois.

***
Pour mémoire : le principe règlementaire est que les agents logés en NAS doivent fournir des contreparties. 
***


Pour les agents d’accueil : la contrepartie est de
- devoir travailler en coupé (mais la CFDT a fait ajouter : un coupé maximum !)
- et de se soumettre à des horaires tardifs de fermeture quand il y a des réunions.

Trois améliorations :
- Suppression des astreinte d’été
- Encadrement des obligations : soit prévues à l’avance (genre portes ouvertes inscrites dans l’emploi du temps), soit prévues en cours d’année (avec quand même 7jours de prévenance ! ... ce n'est pas du jour pour le lendemain)
- Dépassement d’horaires seront à récupérer


Pour les agents de maintenance, des astreintes :
-    Roulement sur 3 agents pendant la présence élèves dans les lycées avec internat (soit 12 semaines par an par agent)
-    Amélioration : la Région ne limite pas l’accès aux seuls agents maintenance, les agents de restauration et du service général ne sont plus exclus du dispositif comme c’était le cas en Franche-Comté.
-    Formations nécessaires : SST, manipulation d’extincteurs, habilitation électrique


La CFDT demande qu’en cas d’absence prolongée d’un des trois agents d’astreinte, le remplacement soit prévu et ne porte pas sur les deux autres (comme c’est prévu « en cas de congé maladie »)Le DGS confirme même « qu’on peut dans ce cas envisager une semaine sans astreinte technique »)
La CFDT rappelle la nécessité de prévoir comme dans l’ancien règlement franc-comtois que si ‘lon oblige un agent d’astreinte à sortir de son logement, une heure forfaitaire minimum doit lui être créditée en intervention.
La Région ayant amélioré un dispositif qui avait relativement fait ses preuves, et qui permet aux agents de rester en NAS,  la CFDT vote Pour.

 

7/ Fermeture des locaux entre Noël et Nouvel An :
pour les agents du siège aussi (attention : pas plus !)

Pour des raisons d’économies (chauffage etc) et de simplification des répartitions de congés entre agents, la Région souhaite fermer ses locaux entre Noël et Nouvel An.

Cette pratique a déjà été expérimentée en Franche-Comté avant la fusion et l’année dernière. La CFDT avait du reste fait une enquête en Fc : les agents y étaient majoritairement favorables.
On sait qu’elle satisfait une majorité d’agents. Mais la CFDT a formulé une demande pour les agents divorcés qui auraient à accueillir leurs enfants la semaine précédant la fermeture : que cette semaine ne puisse leur être refusée. Cet aspect sera pris en considération.
Les agents d’astreinte n’assureront que leur astreinte sans être obligés d’être présents sur site.
Les agents qui n’auraient pas assez de jours de congés ou de RTT pourront rattraper sur les 4 premiers mois de 2023.

La CFDT vote Pour, du fait du caractère positif pour une grande majorité d’agents et des précisions apportées sur les cas problématiques. Si d’autres cas se présentaient, n’hésitez pas à nous les faire remonter. 


La secrétaire adjointe de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CT

13 avril : une commission de dialogue social très contrastée, avec des éléments très positifs et une grosse inquiétude sur le projet de stationnement règlementé (inquiétude qui s’éclaircit un peu après débat).


 

1° Logements en NAS et astreinte.


Il convenait d’harmoniser les règlements bourguignon et comtois :

  • La règle des 100 h supplémentaire pour les agents logés, héritée de l’Etat, en Bourgogne n’était pas légale : donc ça n’existera plus ! 
     
  • Les catégories d’agents pouvant être logés sont étendues par rapport aux règles franc-comtoises, avec un ordre de priorité :

Après réservation obligatoire des logements prévus pour les agents d’Etat,
- au moins 1 agent d’accueil (ou 2)
- agents de maintenance, responsables de services techniques (y compris EMOP et EMAT)
- responsables de service général
- agents d’entretien ou de restauration.

 

Le principe légal est que l’appartement en NAS, avec fluides gratuits, doit comporter des contreparties :

  • Pour les agents d’accueil : les contreparties sont essentiellement dans la nature de leurs fonctions qui comportent plus de contraintes horaires (ouvertures, fermeture, attendre fon des réunions …) et cela toute l’année + 1 semaine d’astreinte début juillet et une fin août.

La CFDT a obtenu :
- que le règlement précise bien que cela se fait dans le cadre du règlement de temps de travail de la Région, c’est-à-dire notamment avec un seul fractionnement dans la journée + règles d’amplitude…
- que les semaines d’astreintes d’été se fassent bien immédiatement après ou avant les vacances ou la rentrée DES Élèves.
- que tout dépassement de l’emploi du temps soit récupéré (un conseil de classe se finit à 21h30 au lieu de 21h = récupération), que ce soit du temps planifié ou non.

 

  • Pour les autres agents : l’objectif de la Région est de disposer d’agents capables de faire des astreintes, à raison de 3 par établissement avec internat.

Rappelez-vous, la CFDT avait rejeté massivement des astreintes ne reposant que sur 2 personnes. Ce sera 3 agents, en présence élèves : ce qui fait 12 semaines d’astreintes sur 52, dans les lycées avec internat.

Pour faire des astreintes, il faudra :
- être SST « sauveteur secouriste au travail »
- être formé à la manipulation d’extincteurs
- avoir l’habilitation électrique.
Donc des formations permettront d’y accéder.

En l’absence de 3  agents logés, des agents habitant à l’extérieur pourront faire des astreintes, rémunérées selon les règles du décret.

 

2°/ Les enveloppes de remplacement
et les règles de gestion des contractuels 

 

  • Ce système connu en Franche-Comté n’a fonctionné que quelques mois en Bourgogne avant d’être suspendu pour cause de Covid.

Son point positif : donner plus de souplesse aux établissements qui peuvent par exemple remplacer un agent dès le 1er jour (sans le délai de carence bourguignon de 15 jours)
Son point négatif : les absences longues ne sont remplacées qu’à raison d’1 sur 2 (ce qui alimente en fait l’enveloppe, mais la consomme si les établissements la mette sur les congés longue maladie et longue durée).
Pour la CFDT le système d’enveloppe peut être accepté si le remplacement des absences longues se fait à 100%.

 

  • Ce dossier comporte des perspectives intéressantes :
    il étudie, à partir d’un vrai bilan de fond, la faisabilité de contrats moins précaires, voire à l’année
    Exactement ce que nous demandions ! A suivre de très près.

La CFDT a suggéré que les agents chefs, qui règlent au quotidien les problèmes de contrats, de congés des contractuels, etc. soient associés aux futurs groupes de travail sur ce sujet.

 

3°/ Tableau des effectifs lycées.

Ce dossier avait était unanimement rejeté par les organisations syndicales avant le Covid. Il revient nettement amendé.
IL s'agit :

1/de mesurer objectivement les besoins de chaque établissement en fonction d'une batterie de critères (M2, nombre d'élèves, de repas ...et bien d'autres, y compris âge moyen des agents etc.). Ainsi on constate des établissements sous et surdotés...

2/ de rééquilibrer pour plus de justice entre établissements ... mais sans mutation d'office bien sûr, et progressivement :
- en commençant par recruter un vivier de 20 agents supplémentaires pour aider les sous-dotés, et seulement ensuite rééquilbrer au gré des départs en retraite, mutations etc.

 

3°/ Première présentation du transfert
du FEADER et de Natura 2000 de l’Etat à la Région


Ces dossiers sont déjà en partie traités en région par une cinquantaine d’agents répartis sur DERI+DAF+DEnvironnement.
Comme toujours avec l’Etat il est difficile d’avoir une évaluation des agents transférés (et qui sont au niveau des départements, parfois à raison de 0,2 ETP …alors qu’on transfère des agents entiers !).
Peu d’agents de l’Etat semblent vouloir venir à la Région, ce qui implique des recrutements (déjà votés-en tout ou partie- budgétairement). Lors de ces 
Ce seront entre 35 et 60 agents supplémentaires qu’il faudra loger et intégrer dans les services recomposés de la Région.
Le travail avance, mais c’est un grand bouleversement.

 

4°/ Plan de formation

Très clair et pertinent, il a été salué, peut-être un peu rapidement … parce qu’il ne posait pas de problème et que l’ordre du jour de la réunion était chargé.

5°/ Apprentis mineurs
La législation prévoyaient des procédures pour accueillir des apprentis mineurs dans le privé, mais pas dans le privé, mais pas dans le public. Les règles ont changé et la Région met tout en œuvre pour élargir l’accueil des apprentis mineurs notamment en cuisine : une vraie avancée.

 

5°/Schéma directeur immobilier.


Vous vous rappelez : une soixantaine de postes ont été créés, s’y ajouteront les agents FEADER … une centaine d’agents supplémentaires, il faut les loger. 
La Région investit environ 5 millions d’euros pour s’agrandir à Viotte (Besançon) et à la Tour Elithis ( Dijon).
Le projet Viotte prend du retard depuis la crise sanitaire : on en est à une livraison prévisionnelle fin mars 2023.
Quelques places de parking sont obtenues de haute lutte lors de ces transactions.

 

6°/ Critères d’attribution de l’utilisation des parkings.

 

C'est là, que ça se corse !
Le dossier qui nous avait été communiqué le mardi soir pour le jeudi est un modèle de réponse archaïque, technocratique, rigide et inégalitaire à un problème qui ne se pose pas aujourd’hui : Actuellement, il n’y a pas de tension dans les parkings, ni à Dijon, ni à Besançon, même les mardis ou jeudis (jours les moins télétravaillés). De plus les questions préalables n’ont pas de réponse (le lien avec les transports, les parkings relais, les horaires etc.) 

On veut bien comprendre que des agents supplémentaires pourront à terme poser souci … mais mettre en place pour tous et partout, tout de suite des critères parfois absurdes et toujours contestables n’est pas acceptable.


C’est pourquoi la CFDT s’est refusée à discuter le détail des critères, mais s’est attaquée au principe même de la démarche. Voici notre déclaration :

 


Pour la CFDT, ce dossier est totalement explosif, prématuré, facteur massif de RPS et globalement absurde. C’est un dossier sur lequel nous n’aurons aucune difficulté à mobiliser à juste titre les agents.
Il apporte une solution à un problème qui n’existe pas aujourd’hui, il n’y a pas de tension à ce jour sur le stationnement, ni à Dijon, ni à Besançon, même les mardis et jeudis où le présentiel est dominant. On parvient toujours à se garer à 10h du matin.
A l’époque où le prix des carburants est un irritant puissant, les agents, s’ils viennent en voiture, ont de bonnes raisons, et tous ceux qui peuvent ajustent leur mode de transport.
Nous ne souhaitons pas décortiquer les critères, qui sont tous critiquables. Un exemple : sont éligibles les parents d’enfants de moins de 12 ans, mais pas les aidants familiaux ayant des parents âgés handicapés. ETC.
Ce projet est profondément inégalitaire car il manque de souplesse, de prise en considération de l’humain. C’est un projet archaïque, technocratique.
Les négociations avec les partenaires pour aménager les transports en commun, les parkings relais n’ont pas abouti.
 A un moment où l’on veut parler d’attractivité, c’est une mesure répulsive que vous proposez.
Lorsqu’on sait que 30% de la circulation en ville est consacrée à chercher une place de stationnement, on peut même dire qu’il n’est pas écologique !
La CFDT sollicite le retrait de ce dossier. On posera les problèmes quand on pourra les mesurer. 

 


Néanmoins, en restant à ce niveau de débat, nous avons fait comprendre à l’administration, au départ prête à assumer seule la responsabilité du dossier et la colère des agents, un certain nombre de réalités :
-    Elle annonce des « souplesses » … il serait bon de les écrire
-    Ce projet ne doit pas viser tous les sites de manière punitivement égalitariste, mais tenir compte des réalités (aujourd’hui des difficultés sont à prévoir à plus ou moins long terme sur l’antenne de Mâcon, Trémouille et Viotte … dans l’ordre). 
-    On nous dit que c’est une expérimentation sur Viotte et qu’au terme de l’expérimentation, on ajuste … encore faut-il l’écrire clairement : qu’on applique pas ces critères tant qu’il n’y a pas de problèmes, que l’expérimentation dure de telle date à telle date etc.
-    L’administration semble avoir compris que l’inacceptable serait de tourner en rond autour d’un site de la Région en sachant qu’il y a des places vides à l’intérieur. Il faut trouver une solution pour absolument éviter cela.
-    Que la manière d’optimiser les places vacantes pour cause de télétravail (ou même de congés etc.

 

Rien n’est gagné, mais les lignes ont bougé, l’administration devrait logiquement revoir sa copie pour donner des garanties sur les grands principes … après on pourra si le cadre est acceptable et précis, discuter les détails des critères, du genre est-ce que j’ai une place si j’ai un enfant de 12, 13, 14… ans.

 

  Vous trouverez ci-dessous en PJ

    le dossier CDS stationnement du 13 avril qui nous a fait bondir … le diffuser, une fois n’est pas coutume, mais là tout le monde doit savoir ! 
Pourquoi ? Pour que vous puissiez nous donner des exemples concrets des conséquences qu’il aurait provoqué pour vous.


ENSEMBLE, RESTONS VIGILANTS, SANS PANIQUE
MAIS SUR NOS GARDES !

Faire remonter à :
joel.baeza@bourgognefranchecomte.fr
dominique.aubry@bourgognefranchecomte;fr

DOSSIER CDS sur CRITERES de STATIONNEMENT

C'est un peu long tout ça, mais vous avez 3 jours de congés pour le lire.

Bon week-end de Pâques à toutes et tous, qu'il soit pour vous religieux ou pas. Avec le soleil pour tous !

Un petit focus bonne humeur : dans l'année ce seront plus de 100 postes créés à la Région ! C'est bon pour l'emploi !


La CFDT reste optimiste, mais mobilisée,
positive, mais vigilante.
N'hésitez pas à nous contacter

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - CDS

Un CHSCT DENSE ET CONSTRUCTIF 
        Un important ordre du jour :

 

1. La gestion du risque Covid :


Questionnement de la CFDT sur le maintien du process Covid pour la protection des agents, La Présidente de séance (Mme Chiappa-Kigger) a annoncé que les renforts COVID continueront jusqu’à la fin d’année scolaire ainsi que les ASA pour garde d’enfant avec une dotation en masques supplémentaire pour assurer la protection des agents jusqu’en mai 2022 pour tous ceux qui le souhaitent.



ATTENTION :   CE SONT LES ETABLISSEMENTS
QUI DOIVENT DEMANDER LES RENFORTS

 

2. Actions mises en place depuis les précédents CHSCT :

La CFDT a demandé lors du CHSCT un bilan sur :


-    Les salles de convivialité :   Pour rappel l’obtention d’un groupe du travail avec la DPGI pour réaliser un travail de terrain concret pour qu’enfin ce chantier de longue date aboutisse lors du CHSCT du 23 11 2021. Le groupe de travail s’est réuni avec la DPGI le 19 janvier 2022 pour travailler sur la dotation pour tous les établissements d’une salle de convivialité. Le Directeur de La DPGI fera une restitution lors du prochain CHSCT de juin 2022.


-    Une présentation du suivi réalisé des visites préventives CHSCT depuis 2018. Un groupe de travail sera prévu au cours du mois de septembre 2022 pour pouvoir présenter un bilan complet. Entre temps la région travaillera sur une amélioration de sa grille de cotation des risques et de la procédure de relance auprès des établissements.

Pourquoi cela ? Un suivi régulier nous paraît indispensable, car ce sont toujours les mêmes établissements qui posent problème, et il faut suivre l'application des mesures d'amélioration ... sinon on tourne en rond !

Nous resterons vigilants sur ce dernier point pour que les établissements appliquent les correctifs qui permettront d’assurer la santé et la sécurité de tous les agents.

3. SITE VIOTTE
Un point mobilité-parking en CDS sera fait le 14 avril 2022, annonce lors du CHSCT de l’acquisition de 6 places supplémentaires soit 105 places de parking.

 

Flex office :

Nous avons obtenu, suite aux inquiétudes de ces nouveaux aménagements, une évaluation sur les risques psychosociaux liés à ce choix de dépersonnalisation des bureaux après 6 mois d’occupation soit fin 2023 -2024 selon la date d’installation dans les locaux.

4. BILAN DES ACTIONS DE PREVENTION POUR L’ANNEE 2022


 Une année marquante rythmée par la gestion de la crise COVID et la protection de la santé de tous les agents de la collectivité. Le travail a continué avec la mise en place du pack forfait télétravail avec 60 demandes à ce jour.  N’hésitez pas à le demander  
Dans le cadre du RPS et de la cellule de signalement, la CFDT a demandé un retour sur le suivi de ce dispositif. Un retour sera fait lors du CHSCT de juin 2022.
Un bilan détaillé des accidents du travail et des maladies professionnelles sera présenté au prochain CHSCT DE JUIN 2022.


Une demande forte de la CFDT sur l’embauche d’un psychologue du travail au sein du service prévention se concrétisera en mai 2022.

5. CONVENTION FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique)  2022-2024

Une belle convention sincère sur la réalité des agents Région, qui relève un vieillissement important des agents de la Région, avec des métiers particulièrement exposés surtout dans les lycées, soumis aux troubles musculo-squelettiques.

Cette convention est axée sur le recrutement et le maintien dans l’emploi. La Cfdt a rappelé l’importance de l’intégration des agents touchés par le handicap et ou le reclassement, de veiller à :

  • sensibiliser tous les personnels sur les différents handicaps (moteurs, invisibles, psychiques)
  • et à compenser à hauteur en moyens humains et ou matériels les équipes pour ne pas pénaliser le collectif de travail.

Madame la Présidente a confirmé la volonté de poursuivre une politique forte sur ce sujet.

 

6. DOCUMENT UNIQUE DES SERVICES ADMINISTRATIFS

Siège :
Actualisation du document avec une vigilance particulière sur les risques routiers encore trop nombreux.
Lycées :  
Objectif  : que le Document unique d’évaluation des risques soit présent dans tous les établissements scolaires.

 

7. DEMARCHE DE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE POINT D’ETAPE
 

Des formations obligatoires dans les lycées seront prévues pour les responsables de restauration, responsables du service général, responsables des services techniques et responsables de maintenance. Cette formation permettra de repérer les produits dangereux afin de les substituer par des produits moins dangereux pour la santé.
  
8. BILAN D’ACTIVITE DES ASSITANTES SOCIALES 

Un bilan qui pointe une forte augmentation des dossiers traités par les assistantes sociales. La crise Covid a bouleversé la manière de rencontrer les agents avec la mise en place de visioconférence, permettant une souplesse plus grande.
La CFDT a fait la même constatation la crise Covid a changé les codes mais les préoccupations sociales et économiques restent lourdes sur le quotidien des agents.

La CFDT alerte sur le baromètre des problèmes principaux rencontrés par les agents qui peut se résumer dans l'acronyme CRAM :

     C
oncilier vie professionnelle et vie privée
     Retraite
     Aide financière et précarité
     Mutuelle et prévoyance

 

La CFDT propose de retravailler les critères du Fonds social pour permettre une meilleure adéquation en fonction des situations individuelles lors d’un prochain groupe de travail sur le sujet.


QUESTIONS DIVERSES

  • La CFDT a sollicité une 1ère approche ergonomique genrée, pour travailler avec la DPGI sur les aménagements et équipements (outils, équipements adaptés à la taille des mains, installations tenant compte de la taille des agents : en général faits pour des hommes).
    La DPGI a accepté cette demande sur 2023

     
  • La CFDT a souhaité avoir un point sur le pourcentage des postes d’accueil occupés par des agents en RQTH ainsi que la moyenne d’âge.

Réponse de la collectivité sur 158 agents d’accueil 51 agents sont reconnus RQTH pour une moyenne d’âge de 55 ans soit 32 %.  Ce chiffre ne prend pas en compte les agents non reconnus RQTH mais ayant des restrictions médicales. La CFDT souligne que les possibilités de reclassement sont limitées par la place et vont devenir de plus en plus complexe. 

 

  • La CFDT a demandé le crédit des heures écrêtées au siège. Les chiffres sont peu révélateurs du fait du contexte de la crise COVID, pour exemple sur une catégorie A, catégorie la plus concernée cela représente 2 minutes par jour, toujours trop pour ses heures écrêtées mais loin d’être alarmant. La CFDT poursuivra l’analyse de ces chiffres.

Ceci n'est pas un vestiaire de contractuels : 

 

 

 

  • La CFDT a évoqué dans les questions diverses la problématique rencontrée par les contractuels dans les lycées pour se faire équiper à l’identique des titulaires. Nous sollicitons un protocole qui leur soit remis à leur arrivée avec leurs vêtements EPI.  La région fera une relance auprès des adjoints-gestionnaires et des encadrants.

Si ce n’est pas le cas APPELEZ-NOUS !!!

Pour la CFDT, Fabienne NIGAUD
06 82 79 22 99

Voir les commentaires

Published by CFDT

Un CT court, déjà bien travaillé en dialogue social. Bonne ambiance.
Premier Ct présidé par le nouveau Vice-président chargé du personnel, Patrick Ayache


En préambule : Info DRH : Retard dans la campagne de promotion et avancement de grade pour la catégorie C qui s’explique par :
-    Personnel mobilisé sur la revalorisation des paies des agents de cette catégorie (appliquée sur la paie de mars) ;
-    Préparation d’un webinaire de formation à destination des encadrants sur la procédure de dématérialisation de la campagne (1ère quinzaine d’avril).
La campagne d’avancement  se fera de façon dématérialisée du 13 avril au 27 mai 2022 avec prise en compte de l’avancement au 1er juillet 2022.

1.    Nouvelle répartition des équipes mobiles sur le territoire 


-    Dispositif ancien qui existait avant la fusion des régions ; 
-    Nécessité d’un cadre à l’échelle régionale avec objectif de convergence entre les équipes/polyvalence des métiers ;
-    Nouvelle répartition à effectifs constants (mobilité, départ à la retraite…) ;
CFDT a voté pour mais précise que:

--> Même si 3 effectifs de la FC sont destinées à renforcer les équipes de la  Bourgogne, elle regrette que seules 3  équipes existent en Bourgogne (Dijon, Mâcon) et  8 en Franche-Comté, la CFDT demande la création en Bourgogne de plusieurs équipes supplémentaires  pour tendre vers l’équité des moyens humains et géographique.
--> Remarque de la Cfdt Il est dommage que les affectations retenues pour  les  lycées de la Bourgogne n’ont pas été  celles préconisées en CDS pour mutualiser au plus juste les établissements cibles. Certains lycée ne font pas intervenir les EMATT pendant que d’autres sont dans l’attente.


2.     Mise en place d’un réseau de formateurs internes 


Conformément à la demande de la CFDT  l’administration a modifié le rendu d’heure pour l’agent  formateur des lycées dans le cas où le temps de la formation  était inférieur à son emploi du temps ce dernier aurait dû rendre les heures, ce qui était inéquitable nous avons obtenu  que : 
  Le temps d’intervention d’un agent des lycées  prendra la valeur de  la journée prévue sur l’emploi du temps si le temps d’intervention est supérieur il sera comptabilisé en plus et dans le cas d’une intervention inférieur à la journée de son emploi du temps, le temps d’intervention sera   comptabilisé comme une journée équivalente  à son emploi du temps initial. 

La CFDT a jugé le procédé de valorisation peu  clair , nous proposons  que la collectivité assume jusqu’au bout ce procédé  en créant dans le cadre du RIPSEEP un socle de compétences  Formateur- interne afin de valoriser les  formateurs internes Siège et Lycées.
Le DGS précise que la demande  de la CFDT pourra faire l’objet  de discussion dans le cadre du groupe de travail qui sera mis en place  sur la réforme du régime indemnitaire  engagement de  Madame la Présidente suite à  nos différentes rencontres , le Président du CT  reconnaît l’importance de la valorisation dans le régime indemnitaire via le socle des compétences.

3. Attribution de titres restaurant pour les agents du CREPS de Dijon
 lors des périodes de fermeture du service restauration


Période prise en compte : du 01/01/2022 au 31/12/2022.
LA CFDT a voté pour mais précise que cela fait plusieurs années qu’elle le réclame en équité avec les autres établissements. Par conséquent, il est regrettable  que cette possibilité ne soit pas rétroactive sur 2021.  Cela aurait été un geste apprécié par les agents du CREPS.
La DRH précise que ce n’est pas possible car les tickets sont valables sur une année civile courant du 01/01 au 31/12.


4.    Présentation de l’organigramme de la Direction des lycées 

Agents concertés semblent satisfaits des propositions.
CFDT vote pour.


5.    Elections professionnelles

Le nombre de membres du CT futur (après élections du 8/12/2022) doit être soumis au CT :
-    15 représentants du personnel titulaires et 15 agents suppléants au sein du prochain CST ;
-    15  représentants titulaires et 15 suppléants  pour la formation spécialisée en matière de santé, sécurité et conditions de travail (qui remplace le CHSCT supprimé par la Loi de transformation de la Fonction publique de 2019)
-    Côté administration : 6 titulaires et 6 suppléants

 


6.    CIA et mesure exceptionnelle liée au pouvoir d’achat 


Les agents et groupes fonction concernés : plus nombreux que ceux annoncés ... les alertes CFDT ont été prises en compte :

Les agents titulaires, stagiaires, contractuels permanents et non permanents de droit public à temps complet, à temps non complet et à temps partiel en poste et relevant des groupes fonctions SA7, SA8, SA9, SA10, SA11, SA12, E1, E2, E3, E4, E5 au mois de mai 2022.
Les contrats de droits privé (contrat aidé), les apprentis ne peuvent y prétendre. 

Les critères pour bénéficier de ce complément indemnitaire annuel exceptionnel :
Être dans les effectifs de la région en mai 2022, en position d’activité, et remplir les conditions de statut et de groupe fonction ci-dessus énumérées. 

Ce CIA exceptionnel de 200 euros bruts ne sera pas proratisé, ni en fonction de la quotité temps de travail de l’agent, ni en fonction de la durée effective de service sur le mois de mai 2022. 
Il sera versé dès la paie du mois de juin 2022
Les agents contractuels lycées qui bénéficient habituellement de la moitié du régime indemnitaire des agents titulaires, se verront verser l’intégralité du CIA exceptionnel.

CFDT vote pour : 
Satisfaction sur le fait que la mesure ait été étendue aux encadrants des lycées suite à notre revendication afin que leur CIA ne soit pas inférieur à celui de leurs agents ;

La CFDT sollicite les élus pour qu’ils demandent au gouvernement outre l’augmentation du point d’indice la refonte des grilles indiciaires.

La CFDT rappelle sa forte attente sur le travail avec l’administration concernant l’attractivité de la collectivité et la modification du RIFSEEP pour le premier trimestre 2023 au plus tard.

Pour la CFDT, Marion Vasseur et Fabienne Nigaud
Membres du CT

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Flash CT

Vous êtes nombreux à nous appeler... "j'ai perdu un échelon" mais... je gagne plus.

PAS DE PANIQUE, TOUT s'explique !

Sur la feuille de paye de février, il y a plusieurs modifications, et ce n'est pas fini !

D'abord, celles et ceux qui ont gagné moins de 2000 euros par mois en moyenne de janvier à octobre 2021, ont touché l'indemnité inflation de 100 euros, mais ça, les médias en ont parlé, vous étiez au courant.

Mais pour la Fonction publique, plusieurs modifications sont intervenues : le relèvement des plus bas salaires au niveau du SMIC (ce qui avait mis tous les 1ers échelons à l'indice 343 !) en novembre de l'année dernière.

Puis le décret "N° 2021-1818 du 24 décembre 2021 modifiant l’organisation des carrières des
fonctionnaires de catégorie C de la fonction publique territoriale et portant attribution d’une
bonification d’ancienneté exceptionnelle".

Ce décret s'applique en 2 temps :

  • D'abord, le reclassement de chaque agent selon les grilles prévues dans le décret ... c'est ce qui vient dêtre fait, et c'est là que vous pouvez descendre en échelon, mais jamais en indice ! (vérifiez vore INM sur votre feuille de paie !)... donc pas de souci à avoir ! 

Si vous voulez voir le détail, consultez l'article "grilles de la catégorie C janvier 2022" publié dans intranet par la DRH : c'est très clair !

Comment y aller ? Dans intranet tapez "grilles de la catégorie C janvier 2022" dans la zone de recherche ... voir ci-dessous :

 

  • Dans un second temps, la DRH ajoutera à chaque agent 1 année d'ancienneté supplémentaire (c'est la"bonification d'ancienneté exceptionnelle" dont parle le décret) que le gouvernement a accordé à tous les agents de catégorie C.
    Ce sera nécessairement fait avant les avancements puisque ça peut vous faire avancer un an plus tôt que prévu.

Donc beaucoup d'arrêtés (bon courage aux collègues de la DRH !), beaucoup de paperasse, mais nécessaire ... si vous avez encore des questions, appelez-nous, et avant de nous appeler, le mieux est de scanner ou photogrphier vos deux derniers arretés et de nous les envoyer.

La secrétaire adjointe de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

Voir les commentaires

Published by CFDT

La Présidente avait convié ce jour les organisations syndicales pour leur présenter le nouveau Vice-président chargé des ressources humaines, M.Patrick Ayache, et leur exposer ses projets en matière de calendrier social.
Un premier contact positif qui a balayé la majorité des sujets importants.

A l'origine, le sujet de cette réunion de dialogue social devait porter sur le pouvoir d'achat : ça a été le sujet central, mais d'autres sujets ont été abordés. La CFDT avait envoyé préalablement les grandes lignes de ses revendications.

 

Venons-en au sujet majeur du POUVOIR D'ACHAT :

1/ Les mesures d'urgence :

La Présidente annonce :

  •  200 euros supplémentaires (bruts) sur le CIA en juin pour tous les agents qui sont au CIA forfaitaire de 360 euros. Ce toucherait environ 3200 agents et les contractuels.
    La CFDT met en garde très fortement sur les problèmes que cela peut poser si les encadrants des lycées, qui ont un forfait modulé, se voient dépassés par les non-encadrants de leur équipe.
    L'administration a bien pris note du problème et recherchera une solution

     
  • Pourront s'y ajouter 100 euros supplémentaires si l'État accepte la proposition de la Région : que la collectivité puisse faire un versement identique à la prime inflation que les agents touchant moins de 2000 euros ont touchée sur la paye de février, dans les mêmes conditions de défiscalisation
    3752 agents ont touchés cette indemnité inflation.

Donc aujourd'hui pour les agents qui avaient 360 euros de CIA
en juin en 2021, ce sera en juin 2022 :

360 euros + 200 euros sûrs +100 euros peut-être


 

2/ Les mesures à long terme, sur la revalorisation des grilles de RIFSEEP.

Aucun chiffre n'est avancé aujourd'hui par l'administration, mais on a l'assurance de la mise en place d'un groupe de travail sur la revalorisation globale des grilles devant aboutir à des augmentations dans le premier trimestre 2023 selon la Présidente.

La CFDT fait remarquer que c'est une problématique urgente pour les agents et qu'il serait très souhaitable que ça prenne effet plus tôt (rentrée de septembre ou au moins 1er/01/2023) ... Le passage par un prestataire extérieur ne va guère accélérer les choses.

Donc affaire à suivre.

Nous n'oublions pas qu'il y a d'autres leviers pour améliorer le pouvoir d'achat : rapidité de carrière (ratios,critères ...), chèques-déjeuner etc.

La CFDT a posé quelques principes par écrit sur les conditions d'augmentation :

  •   La CFDT demande aux élus d’intervenir dans les instances nationales pour une révision des grilles et une revalorisation du point d’indice qui donne aux agents des perspectives de carrière acceptables.
  • Augmentation globale et significative de l’enveloppe et sortie de la logique d’enveloppe CIA fermée
  • Augmentation portée très majoritairement sur l’IFSE (prime relative au métier, aux missions et non prime au "mérite"=CIA) ET pas en pourcentage
  • Maintien d’un forfait dans les 1ers grades pour garantir la cohésion des équipes
  • Grille unique et cohérente des régimes indemnitaires pour siège et lycées
  • Équité siège/lycées, titulaires/non/titulaires, /femmes/hommes

 

3/ Calendrier

Sont programmés :
- La carte des emplois (1er semestre)
- Les logements de fonction et astreintes, les enveloppes de remplacement : 2ème semestre
- Les contractuels :
et là il semble y avoir des revendications CFDT satisfaites : contrats sans coupures et régime indemnitaire revalorisé !
😉
- Toilettage des NBI dans les lycées

4/ Autres questions

Le Vice-Président paraît intéressé par le débat sur l'attractivité de la collectivité (bien au delà du pouvoir d'achat : conditions de travail, équité etc) ... c'est très positif.

La CFDT repose la question de la double autorité et sollicite de la Région de prendre toute sa place. Le DGS rappelle que la loi 3DS qui donne un certain pouvoir de hiérarchie fonctionnelle à la Région sur les gestionnaires vient d'être votée.

La Région encadrera cela par une convention avec les EPLE.

 

Une bonne entrée en matière, beaucoup de chantiers ouverts ...

la CFDT y a déjà largement travaillé en interne et se trouve prête à être force de proposition.

La Secrétaire adjointe de la Région
Bourgogne-Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - CDS


Note d'ambiance : ouf ça change !

 

 

L'article de ce blog du 14/10/2021 faisait part de la lassitude et de la colère des syndicats face à une commission qui ne débouchait plus sur aucune solution concrète.

Cette commission est composée du DGS, de la DRH et de nombreux agents de cette direction, des médecins de prévention, des assitantes sociales et de représentants de toutes les organisations syndicales. Chacun peut y apporter des informations sur les dysfonctionnements dans les établissements ou services.



🤐 Nous ne faisons pas de comptes-rendus de ces commissions car nous sommes
tenus par la charte de fonctionnement de la commission BVT qui nous engage à la
confidentialité, condition de notre liberté de parole et de la possibilité d'être opérationnels.

 

Aujourd'hui nous sommes heureux de vous dire que la dynamique de cette commission est retrouvée. Les problèmes soulevés ne vont pas forcément se résoudre instantanément (surtout s'ils durent depuis des années !), mais la volonté est là, des actions sont en cours ou prévues.
 

Quelques points à souligner
sans trahir nos engagements de confidentialité :

- un point de légalité confirmé : les entretiens d'évaluation, ce n'est un ménage à trois ! c'est l'agent et son N+1 ... et c'est tout ! Si ce n'était pas le cas, appelez nous au plus vite et ne signez pas avant de nous avoir contactés.
Ajoutons au passage que le N+1 doit vous donner une copie de l'évaluation, demandez la lui, s'il oublie.

- le DGS a bien conscience des problèmes posés par les réorganisations issues de la volonté de la nouvelle équipe politique : il assurera le "service après vente " et rencontrera plusieurs directions, adaptera le calendrier si besoin.

- l'organisation des services dans les lycées doit avoir la validation de la Région, pas question de promouvoir des vrais-faux chefs ou de porter atteinte aux conditions de travail des agents.

- Les médecins ont insisté sur la nécessité de rappeler le respect nécessaire dans le collectif de travail : ni insultes, ni propos racistes ou sexistes. La CFDT a insisté sur le rôle obligatoire des encadrants de faire respecter ces valeurs (et surtout pas d'y contrevenir eux-mêmes).

Merci à toutes celles et toux ceux qui ont participé à la préparation de cette réunion qui redonne des perspectives d'amélioration ! Parce que les conditions de travail sont aussi un élément de bien vivre, comme le pouvoir d'achat.

Pouvoir d'achat

Sur ce dernier sujet que nous attendons tous, nous aurons le 3 mars, une  première rencontre avec le nouveau Vice-Président en charge des ressources humaines, M.Patrick Ayache qui remplace M.Boujlilat.
Nous souhaitons la bienvenue au premier et remercions le second pour le dialogue social amorcé. Nous souhaitons bonne continuation à Mme Émilie Cottin, assistante sociale qui poursuit ailleurs sa carrière professionnelle.

Nous vous tiendrons informés au plus vite de nos revendications (déjà bien esquissées dans ce blog) et des résultats de cette rencontre.

La Secrétaire adjointe de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Dominique Aubry-Frelin 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - BVT

Que ce soit lors
- de la séance plénière du Conseil régional (27/01) 
qui a vu créer 103 postes et adopter les lignes directrices de gestion, 
- des 60 minutes avec le DG : une visio mensuelle avec les agents du siège, du 1er/02
- de la commission de dialogue social du 3/02

... on a parlé des agents,
avec quelques bonnes nouvelles à la clé et
 de belles perspectives de dialogue social ...
le champ favori de la CFDT.

Pour la CFDT c'est une bonne semaine, nos revendications avancent. Et comme tous les agents n'ont pas un égal accès à ces infos, nous vous en faisons un petit condensé.

 

1/ Crise sanitaire : le DG vous a fait une communication par mail, donc inutile de faire doublon.
En quelques mots seulement : levée progressive des contraintes, maintien des renforts Covid en contractuels (100).

***

2/Pouvoir d'achat et attractivité de la Région.

 

La Présidente répond à notre demande :

 

- ouverture de négociations sur le pouvoir d'achat (donc le régime indemnitaire) : une commission extraordinaire de dialogue social début mars, avec présence des élus pour poser un cadre de négociation.

 

- réflexion sur l'attractivité de la Région : si nous voulons que la collectivité ait un avenir comme service public, nous avons besoin d'une collectivité dans laquelle on ait envie de venir ou de rester travailler. 

Pour cela, le pouvoir d'achat est essentiel, mais pas que ! les conditions de travail (organisation, temps de travail, environnement, moyens matériels, perspectives de carrière, concertation, respect etc.) y contribuent aussi.

La CFDT a fait et fera des propositions précises pour toutes les catégories d'agents, siège et lycées, cadres et non cadres, hommes et femmes, titulaires et contractuels, jeunes et moins jeunes, en bonne santé ou avec restrictions de capacité etc.
 

***

3/ Nous avons appris également la nomination de Mme Oleksi comme DGA, remplaçant M.Guillou) ... c'est la DGA qui donc aura en charge la Direction des ressources humaines (avec les Finances et les Moyens généraux).
Nous sommes très satisfaits d'une nomination qui respecte les ambitions affichées de la Région : 
- le plan d'égalité femmes/hommes (
ce n'est quand même que la deuxième femme dans la dizaine de cadres sup de la Région)
- la volonté de respecter le Statut de la Fonction publique (cette nomination est la reconnaissance d'un concours).

4/Le 28 janvier, s'est tenu le Comité de pilotage du FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la Fonction Publique).

De bonnes nouvelles : La participation de la Région est multipliée par 2 et la prise en compte de l'accueil et de l'intégration des agents porteurs de handicap est mieux pensée, dans l'intérêt de l'agent et de l'équipe.

5/ La prime inflation de 100 euros : 
La Région reçoit le 4 février le patch informatique qui lui permettra donc de la verser sur la paie de février.

Seule condition : que votre rémunération n'excède pas 2 000 euros net par mois (soit 2 600 euros brut), avant prélèvement à la source, entre janvier et octobre 2021. Attention si vous êtes très proches des 2000 euros, n'oubliez pas d'intégrer le CIA qui est versé en juin et qui donc est comptabilisé dans la période de référence (juste pour éviter les faux espoirs).

 

6/ Équipement des télétravailleurs

Une revendication portée par la CFDT parce qu'on se casse le dos en télétravaillant sur une chaise de cuisine : les télétravailleurs pourront s'équiper (fauteuil, 2ème écran), avec une prise en charge de 200 euros.
C'est aussi en février que les modalités de prise en compte (avec rétroactivité pour celles et ceux qui ont anticipé) seront publiées par la DRH.

 

7/ Les points noirs du moment :

  • ​​​​​​​* le manque de concertation dans les réorganisations de services. Lors de la CDS, le DG souligne qu'il reste un temps de concertation avant les mises en oeuvre .... on voudrait y croire, mais il n'y a guère de signes positifs.
    * Et quand même toujours des dossiers portés en commission BVT (Bien vivre au travail) : cette commission examine les alertes sur des collectifs en souffrance services administratifs et lycées). La CFDT présente 5 dossiers à la commission du 10/02.

    Nous ne faisons jamais de compte-rendu de ces réunions puisque nous respectons notre engagement de confidentialité qui permet au groupe de fonctionner.

8/ Locaux en général et Viotte en particulier.

Les créations de postes (103 à la dernière assemblée plénière) et les transferts de compétences à la Région obligent à l'anticipation. Le DG reconnaît que cela suppose des augmentations de surfaces de bureaux... et que la Région en a conscience.

9/ Deux autres sujets (en chantier)ont été évoqués :
- le rééquilibrage des effectifs entre les équipes mobiles de Bourgogne (+3) et celles de Franche-Comté (-3), à l'occasion de départs naturels d'agents.
Nous regrettons seulement qu'il n'y ait pas d'ambition de développer ces outils,

- la mise place formalisée d'équipes de formateurs internes, en complément des formations externes (CNFPT etc.) : la CFDT estime la démarche positive, mais demande une valorisation pas seulement morale des formateurs.

 

La Secrétaire adjointe de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Dominique AUBRY-FRELIN 06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.fr

 

Voir les commentaires

Published by CFDT - Actualités

La CFDT appelle tous les agents de la Région Bourgogne-Franche-Comté à se mobiliser pour le pouvoir d'achat, en faisant grève d'1H à la journée complète et en participant aux manifestations intersyndicales (* ci-dessous) organisées sur le territoire régional.

Nous ne manquerons pas d'interpeler les élus régionaux : urgence à ouvrir des négociations sur le pouvoir d'achat (si le gel du point d'indice dépend de l'État, le volet indemnitaire de la rémunération dépend, lui,  de la Région).

La CFDT revendique une révision générale des régimes indemnitaires, qui redonne une cohérence globale aux rémunérations des agents, pour une lisibilité des grilles, des critères et une équité cadres/non cadres/siège/lycées.

(*) Horaires et lieux de manifestations :

Autun : 14h30 mairie
Auxerre : 14h place de l’Arquebuse
Belfort : 10h Maison du Peuple
Besançon : 10h30 place de la Révolution
Dijon :
9h30 devant l’IUMM (6 All. André Bourland) pour les employés de la métallurgie
10h30 conseil régional BFC pour les cheminots
14h place de la Libération
Dole : 10h30 avenue de Lahr
Chalon-sur-Saône : 14h30 maison des syndicats
Lons-le-Saunier : 15h place de la Liberté
Mâcon : 14h30 place Genevès
Montbéliard : 14h champs de foire
Montceau-lès-Mines : 14h30 mairie
Nevers : 10h square de la Résistance
Pusey : 10h rond-point Leclerc et celui du Lidl (rassemblement et distributions de tracts)
Sens : 10h place de la sous-préfecture

La Secrétaire adjointe de la section CFDT
de la Région Bourgogne-Franche-Comté 
06 82 13 75 11
dominique.aubry@bourgognefranchecomte.r

Voir les commentaires

Published by CFDT

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Haut

  le blog tosregio

De l'info au plus tard le lendemain avant midi chaque fois qu'il se passe quelque chose pour les agents de la Région Bourgogne-Franche-Comté, c'est l'engagement de la CFDT sur ce blog.. Le blog "tosregio" est désormais accessible depuis l'intranet de la Région Bourgogne-Franche-Comté, mais surtout, directement et sans mot de passe sur internet : tapez "tosregio" sur Google et vous trouvez ! Depuis peu : accessible avec d'autres actualités liées à la fonction publique territoriale sur notre page FB : CFDT Région Bourgogne-Franche-Comté.

Archives

Hébergé par Overblog